12 faits sur les geishas

12 faits sur les geishas

de lecture - mots

Si vous connaissez la culture japonaise, je parie que vous avez déjà entendu le terme "geisha". Mais savez-vous vraiment ce qu'il signifie ? Voici 12 faits sur les geishas que vous ne saviez probablement pas !

Geishas

1. Geisha (芸者), geiko (芸子) et geigi (芸妓) sont des termes equivalents

Les trois termes ont un kanji similaire - gei (芸), qui signifie "art, ou quelque chose requérant une certaine compétence". Sha (者) signifie personne ou chose. Ko (子) signifie "enfant". Gi (妓) signifie "une femme qui pratique des arts traditionnels japonais lors de réception avec de la musique ou des chants traditionnels japonais". Tous ces termes désignent une femme qui divertit les invités en leur proposant des danses, de la musique traditionnelle japonaise et des chants lors d'un banquet.

2. Il existait des hommes geisha

Pendant la période Edo à Kyoto et Osaka, geisha voulait dire un houkan (幇間), et geiko signifiait une femme. Le Houkan (幇間) avait pour mission de divertir les invités en montrant son talent et en assistant la geiko et la maiko (舞妓). À l'ère Meiji, le mot geisha est devenu un terme féminin.

Geisha

3. Il existe un nom pour les femmes encore en formation de geisha

On les appelle maiko (舞妓). Les Maiko proposent des divertissements tels que la danse traditionnelle japonaise, le ohayashi (祭囃子) lors d'un banquet, et suivent une formation pour devenir geisha. L'ohayashi est une forme de musique japonaise exécutée lors de festivals, qui montre la diversité des régions du Japon.

4. On peut distinguer une geisha d'une maiko par leur coiffure

Les geishas portent un shimada (島田髷), probablement la coiffure japonaise la plus populaire. On distingue deux types de shimada :

  • Le taka-shimada, un chignon haut porté par les jeunes geishas
  • Le tsubushi-shimada, un chignon plat porté par les geishas plus âgées.

Les maikos, quant à elle, portent un momoware (桃割れ), littéralement "pêche fendue". Reconnaissable par un chignon divisé en deux.

5. On peut distinguer une geisha d'une maiko par leur kimono

Les geishas portent un kimono tsumesode (詰袖). Les kimonos tsumesode sont des kimonos élégant et prestigieux n'ayant pas d'ouverture sous l'aisselle.

Les maikos porte un kimono de type susohiki (裾引き), littéralement "robe rampante". Les susohiki sont similaires au furisode, ou kimono de cérémonie que les femmes portent le jour de la maturité (Seijin-no-hi, la fille est libre pour le mariage), ils ont tous deux des manches longues et pendantes. Mais les susohiki sont plus longs que les kimono normal, ils ont des bords très longs et rembourrés qui rampent sur le sol, alors que les furisode ont une longueur régulière. 

Yukata Femme Floral Rouge

6. Les geishas et les maiko utilisent toutes deux l'oshiroi (白粉)

L'Oshiroi (白粉) est une poudre blanche, utilisée pour éclair la peau.  Elles l'utilisent pour couvrir leurs visages, ainsi que le devant et l'arrière de leur cou. Autrefois, elle contenait du plomb, ce qui a causé de graves problèmes de santé par la suite. Elles complètent le look avec de l'eye-liner noir, un peu de fard à paupières rouge et des lèvres très rouges. Habituellement, lorsqu'une geiko vieillit, elle cesse de porter des oshiroi

7. Autrefois, les geishas avaient les dents noires

L'ohaguro (お歯黒) était un art japonais qui consiste à ce noircir les dents. Ce n'était pas seulement réservée aux geishas, mais aux femmes en général. Sa signification a changé au cours de l'époque, mais c'était pour la beauté. Aujourd'hui, les maiko se noircissent les dents lorsqu'elles atteignent le stade de sakkou, ou lorsqu'elles obtiennent leur diplôme de maiko. 

8. Vous devez contacter un Okiya (置屋) pour rencontrer une geisha

L'Okiya (置屋) est l'endroit où se trouvent les geishas. Les invités peuvent appeler une geisha par l'intermédiaire d'un Okiya. On ne peut pas voir ni choisir une geisha en face à face. Si vous voulez voir une geisha, vous devez connaître quelqu'un qui a des liens directs avec l'Okiya. 

9. La présence d'une geisha au cours de votre événement nécessite des relations.

Pour faire venir une geisha à votre banquet, vous devez dire au Ryotei (料亭) où vous organisez le banquet. Un Ryotei est un restaurant japonais de luxe doté de grandes salles privées. Le Ryotei fixera ensuite le nombre de geishas en fonction du budget et des souhaits du client. Si vous êtes un client regulier, vous pourrez appeler directement une geisha. On ne peut pas toujours appeler une geisha à chaque Ryotei. Il existe des règles strictes. 

Eventail Japonais Blanc Fleuri

10. Les niveaux de rémunération des geishas présentent des caractéristiques particulières

Elles sont appelées soit ohanadai (お花代), gyokudai (玉代), ou senkoudai (線香代) . Dai (代) signifie prix. Ohana signifie fleur. Gyoku signifie une sphère ou un bijou. Senkou signifie encens. Nommer quelque chose indirectement en utilisant d'autres mots est une forme de beauté dans la langue japonaise, comme c'est le cas pour de nombreuses autres cultures.

11. Les geishas avaient des protecteurs, appelés danna (旦那)

Un danna (旦那) est un homme puissant et riche qui paie toutes les dépenses des geishas. Pour devenir une geisha, il faut beaucoup de temps et d'argent. Le danna payera et s'occupera de la geisha tout au long de sa vie, c'est l'okiya qui le designe en fonction de différents critères, tels que sa richesse ou son prestige. C'est donc un statut social élevé que de devenir danna. Cela montrait qu'ils avaient assez d'argent pour être le mécène d'une geisha. Leur relation n'était pas intrinsèquement sexuelle. 

Geishas

12. LES GEISHAS NE SONT PAS DES TRAVAILLEUSES DU SEXE

Beaucoup de gens confondent les geishas avec les oiran - montrées sur l'image ci-dessus - qui étaient des travailleuses du sexe de haut-rang. Il est vrai que certaines geishas faisaient du travail sexuel, mais elles étaient en principe des artistes. 

 


Laissez un commentaire

N'hésitez pas à nous donner votre avis ! 😄