Vous aimez la culture japonaise ?

Profitez exclusivement cet hiver de -15% sur TOUTE notre boutique avec le code MONKIMONO15 dès 50€ d'achat et de la livraison offerte !

Tout savoir sur la cérémonie du thé

Sommaire

    Si tu es passionné de culture japonaise, tu dois surement savoir que la cérémonie du thé ou chanoyu y tient une place particulière. Issu du bouddhisme zen, ce rituel autour du thé est spécifiquement codifié. La cérémonie est construite autour de valeurs fondamentales, notamment le respect, la sérénité, la pureté et l’humilité. Apprends tout ce qu’il faut savoir sur cette pratique traditionnelle au pays du Soleil levant à travers cet article.

    🍵 D’où vient cette cérémonie ?

    Le thé est introduit pour la première fois au Japon au IXe siècle par un moine bouddhiste, Eishu. Il devient rapidement populaire dans ce pays et commence à être cultivé par les locaux. Pour ce qui est de la coutume de boire du thé, elle vient de la Chine, plus précisément de Lu Yu, le précurseur de l’école Zen.

    cérémonie du thé

    Le matcha ou thé vert, utilisé pour la cérémonie du thé et constitué de feuilles réduites en poudre verte, apparait au XIIe siècle. D’abord consommé par les moines bouddhistes puis par les guerriers samouraï, le thé vert devient une boisson de noblesse avant d’être popularisé à tous les niveaux de la société japonaise. Ce sont Sen Rikyu et le prêtre Murata qui ont établi les codes et concepts clés de la cérémonie du thé. Les deux principales écoles sont Omotesenke et Urasenke.

    🎨 Quelles sont les étapes de la cérémonie japonaise du thé ?

    Le rituel du thé respecte des étapes bien précises. Il comprend la préparation tant pratique qu’esthétique du matcha, ainsi que la connexion avec les invités et avec la nature sur un niveau spirituel. Les étapes de la cérémonie sont généralement les mêmes, avec de légères variations selon le contexte.

    Étape 1 : Préparation de l’hôte pour la cérémonie

    La préparation commence parfois des semaines avant le jour J. Dans un premier temps, l’hôte envoie des invitations formelles aux invités. Ensuite, il doit préparer son âme pour le rituel en laissant derrière lui toutes les pensées mondaines. Il se concentre alors afin d’atteindre une harmonie et un équilibre à l’intérieur de lui-même.

    L’hôte doit également préparer l’aspect pratique du rituel. Il choisit les ustensiles convenables et nécessaires. La préparation pratique inclut aussi le nettoyage du salon de thé, ou encore le changement du tatami.

    Si un repas est prévu pour la cérémonie, l’hôte doit commencer sa préparation très tôt le matin.

    Le maître du thé porte habituellement un kimono pendant toute la durée du rituel.

    Étape 2 : Préparation des invités pour la cérémonie

    Avant de participer au rituel, les invités doivent se préparer spirituellement, c’est-à-dire purifier leurs pensées et leur cœur. Ils ont besoin de laisser leurs soucis mondains derrière eux. Le convive a le choix entre porter un kimono ou une tenue formelle sombre.

    Une fois au salon de thé, ils ne peuvent entrer qu’après le signal du maître du thé. Le lavage des mains est une étape symbolique indispensable, pour se débarrasser de la « poussière » du monde extérieur. Les invités se lavent les mains et se rincent la bouche dans un petit bassin en pierre.

    Au signal de l’hôte, l’invité pénètre dans le salon de thé par une petite porte qui l’oblige à s’incliner en guise de respect pour l’organisateur et ses préparatifs. À l’intérieur, il s’assoie en position seiza sur le tatami, c’est-à-dire sur les genoux. 

    Étape 3 : Repas

    Cette étape n’est pas obligatoire. L’hôte peut servir un repas simple et léger appelé kaiseki, suivi par du saké. Le repas terminé, les invités ressortent de la salle de thé, en attendant d’être appelés à nouveau par le maître du thé.

    Si aucun repas n’est prévu, de petites friandises japonaises sont directement servies, suivies par la cérémonie du thé proprement dite.

    Étape 4 : Nettoyage des ustensiles

    Il s’agit d’une étape incontournable avant la préparation du matcha. L’hôte ou le maître du thé apporte les ustensiles et les nettoie devant les invités avant de les utiliser. Le nettoyage se fait avec des mouvements gracieux et esthétiques, dans la plus grande concentration. Les ustensiles seront ensuite placés exactement dans l’ordre adéquat à la préparation qui va suivre.

    Étape 5 : Préparation du matcha

    Quand les ustensiles sont propres et en ordre, la préparation du thé vert peut commencer. Pour cela, le maître du thé dispose une quantité de thé vert en poudre dans le bol des invités. Cette quantité dépend du type de thé à préparer, selon qu’il soit fort ou léger. L’hôte ajoute ensuite une quantité convenable d’eau chaude. Pour un thé léger, une petite quantité de matcha est mélangée à une quantité d’eau plus importante. À une quantité plus importante de matcha est ajoutée une quantité moindre d’eau pour former un thé fort.

    Le thé n’a pas besoin d’être infusé. Pour dévoiler son arôme, il suffit de le fouetter pour le faire mousser.

    Étape 6 : Le service

    Dans le cas où le breuvage est un thé fort, un seul bol est utilisé. Le bol de thé est d’abord servi par le maître du thé à l’invité d’honneur, avec les salutations d’usage. L’invité d’honneur salue à son tour l’invité suivant et lève son bol pour honorer l’hôte. Il tourne ensuite le bol pour ne pas boire sur sa face avant. Après avoir bu, il essuie le bord du bol et le tourne dans sa position de départ. Il le passe ensuite à l’invité suivant tout en saluant, et ainsi de suite, jusqu’à revenir à l’hôte.

    Pour un thé léger, chaque invité boit dans un bol individuel, celui-ci toujours tourné de façon à éviter de boire sur sa face avant.

    Étape 7 : Fin de la cérémonie

    Quand tous les invités ont bu le thé, le maître de cérémonie nettoie à nouveau les ustensiles.

    Après le nettoyage, les invités peuvent examiner et admirer les objets chacun leur tour. Ces derniers doivent être maniés avec précaution, car ils sont généralement irremplaçables, de grande valeur, étant des antiquités faites à la main.

    Par la suite, l’hôte récupère les ustensiles. La cérémonie est clôturée et l’invitation prend fin quand les invités quittent la maison du thé et que le maître de cérémonie les salue de la porte.

    La durée d’une cérémonie du thé varie d’environ une heure à cinq heures, en fonction du type de repas et du type de thé servi.

    Après deux jours, l’invité envoie une note de remerciement au maître du thé teishu.

    🥣 Quels sont les équipements indispensables lors du rituel du thé ?

    Même pour une préparation de thé basique, un certain nombre d’objets est nécessaire. Voici une liste des éléments essentiels :

    matcha

    Le bol à thé ou chawan

    Il s’agit du bol traditionnel dans lequel les invités dégustent le thé vert. C’est un élément indispensable. On peut trouver une large gamme de bols de thé, de tailles et de styles différents pour le thé fort et le thé léger, et en fonction de la saison. En été, des bols peu profonds sont utilisés, afin que le thé refroidisse rapidement. En revanche, des bols profonds sont utilisés en hiver pour maintenir la chaleur. Aujourd’hui encore, des bols vieux de 400 ans sont utilisés lors d’occasions spéciales. Les meilleurs bols sont ceux qui sont artisanaux, et leur prix est en général très élevé.

    Le fouet ou chasen

    C’est dans une pièce de bambou qu’est sculpté le fouet à thé. Ce dernier sert à mélanger l’eau et le thé. Une fois par an, les chasen sont brûlés dans les temples locaux lors de la cérémonie chasenkoyo, pour témoigner de l’importance de la cérémonie du thé.

    La cuillère à thé ou chashaku

    Cette cuillère a été sculptée à partir d’une seule pièce de bambou. Elle est utilisée pour écoper le thé de la boite à thé au bol à thé.

    La boite à thé ou natsume

    Il existe deux styles différents, le natsume pour le thé léger et le cha-ire pour le thé épais ou fort, qui se déclinent en diverses formes, tailles et couleurs. Le natsume est rond et dispose d’un couvercle plat. Il est généralement constitué de bois laqué ou non traité.

    Le cha-ire est en céramique et est conservé dans des enveloppes de soie ou de brocart. Grand et étroit, il est recouvert d’un couvercle d’ivoire.

    L’Hishaku        

    Il s’agit d’une longue louche en bambou avec un nodule au centre du manche. L’hishaku est utilisé pour transférer l’eau vers les pots en fer et les récipients d’eau fraîche. Un modèle plus large sert pour le rituel de purification destiné aux invités à l’entrée de la salle de thé.

    Chakin

    C’est une toile blanche rectangulaire employée pour le rituel du nettoyage de bol. Elle est faite de lin ou de chanvre.

    Fukusa

    Le fukusa est un carré de soie qu’on utilise pour le nettoyage de la cuillère à thé et de la boite à thé. Il est également employé pour manipuler le couvercle chaud de la bouilloire. Le fukasa est aussi utilisé par les invités pour protéger les ustensiles quand ils les examinent et les admirent. Dans ce cas, il est particulier et s’appelle kobukusa ou petit fukusa.

    🧘 Comment se comporter pendant une cérémonie du thé ?

    Tu dois d’abord savoir que lors d’une cérémonie traditionnelle de thé, il y a généralement entre trois à cinq invités, avec chacun un titre spécifique :

    • L’invité d’honneur ou premier invité ou encore shokyaku
    • Le deuxième invité ou le jikyaku
    • Le dernier invité ou le tsume

    cérémonie du thé

    Avant d’entrer dans la maison du thé, les invités doivent enlever leurs chaussures. Une fois à l’intérieur, les convives prennent la place qui leur est réservée en fonction de leur titre, par rapport au teishu ou maître du thé.

    L’hôte salue ses invités et les invite à prendre place. La position à adopter est le seiza, qui signifie assise correcte. Il s’agit de la posture formelle par excellence au Japon. Le seiza consiste à s’agenouiller, puis à poser les fesses sur les talons. Durant la cérémonie, c’est l’invité d’honneur qui a la responsabilité de communiquer avec le maître du thé teishu.

    Le concept principal que tu dois assimiler est que tu ne dois ni boire ni manger tant que le maître de cérémonie ne t’y a pas invité. Tu dois aussi veiller à ne pas garder les paumes ouvertes. Garde les poings fermés comme position par défaut. Tout ce qui te sera servi devra être terminé. Nous parlons ici du repas léger s’il y en a, et des pâtisseries japonaises, ainsi que du thé. À un moment donné, tu pourras poser une question. Tu t’adresseras alors au premier invité, et pas au maître du thé directement. Les questions posées peuvent porter sur le rôle des ustensiles, le type de thé utilisé ou la signification d’une inscription sur un parchemin.

    Dans le doute, ne dis rien et ne fais rien et attends qu’on t’indique la démarche à suivre. Il est primordial de ne pas parler quand on ne s’adresse pas à soi.

    💊 Quels sont les bienfaits du thé vert ?

    À part la dimension symbolique de la cérémonie du thé, ce breuvage apporte également de nombreux avantages. Les moines bouddhistes en consommaient pour ses vertus favorisant la méditation. Parmi les vertus du thé vert :

    rituel du thé

    Il réduit le risque de cancer

    Le thé vert contient en effet des polyphénols, des flavonoïdes et des catéchines, des antioxydants puissants. Il faut savoir que le stress oxydatif cause des dommages qui contribuent au développement du cancer. Les antioxydants ont donc des propriétés inhibantes contre cette maladie.

    Plusieurs études ont démontré que la consommation de thé vert réduit le risque de cancer. Un exemple de ce lien est prouvé par une étude réalisée en 2006 qui a montré que les femmes qui boivent du thé vert réduisent de 22 % leur risque de cancer du sein.

    Le thé vert lutte contre les maladies cardiovasculaires

    Cet effet cardioprotecteur est favorisé par la présence de l’EGCG ou gallate d’épigallocatéchine. Selon une étude d’observation en 2006, la consommation de thé vert réduit le risque de mortalité dû aux maladies cardiovasculaires. Cette étude a été réalisée en observant 40 000 Japonais entre 40 à 79 ans sur une période de 11 ans. Par exemple, le risque de décès cardiovasculaire est réduit de 31 % chez les femmes qui boivent plus de 5 tasses de thé par jour.

    En outre, la consommation de thé vert réduit aussi le risque d’AVC, d’après une étude parue dans Stroke.

    Il agit contre le diabète de type 2

    Ce stade de la maladie se caractérise par un niveau de glucose élevé dans le sang, ainsi qu’une résistance à l’insuline ou une incapacité à en produire. Le thé vert a la propriété de réduire le taux de glycémie d’après une recherche effectuée en 2013. On a trouvé que les Japonais qui boivent le plus de thé vert réduisent leur risque de diabète de type 2 de 42 %.

    La consommation de thé vert est bénéfique pour le cerveau

    Ce breuvage contient de la caféine, qui est un stimulant pour le cerveau, ainsi que de la L-théanine. Ces deux composants combinés amélioreraient les fonctions cérébrales. Le thé vert favoriserait en particulier la fonction cognitive du cerveau, plus précisément la mémoire de travail.

    Par ailleurs, les cathéchines du thé vert aident l’organisme à se protéger contre les maladies dégénératives comme l’Alzheimer ou le Parkinson.

    Boire du thé vert aide à mincir

    Nous pouvons trouver du thé vert dans de nombreux compléments alimentaires destinés à faire perdre du poids. Néanmoins, ces effets sur le poids ne sont pas toujours significatifs.

    Enfin, le thé vert serait favorable à l’humeur. En somme, le thé vert influence positivement le bien-être de l’organisme. En boire régulièrement contribue à améliorer l’état de santé général.

    🏨 Où peut-on assister à une cérémonie du thé au Japon ?

    On peut trouver plusieurs maisons de thé à Tokyo et à Kyoto, où tu pourras t’immerger dans l’ambiance de ce rituel typiquement japonais.

    C’est l’une des meilleures adresses pour venir assister à la cérémonie du thé dans les règles de l’art. Cet hôtel prestigieux se situe à Chiyoda. Il propose une cérémonie du thé dans un cadre traditionnel zen. Le rituel dure 20 minutes, au cours duquel le thé est servi dans des bols traditionnels, avec des pâtisseries pour 2 200 yens, soit environ 18 € par personne.

    • Nadeshiko

    Il s’agit d’un loueur de kimonos situé à Asakusa. Pour participer à une cérémonie du thé à Nadeshiko, tu devras être vêtu d’un kimono. Les frais de participation s’élèvent entre 4000 et 5000yen, c’est-à-dire 33 € et 41 €.

    • Musée du bonsai Shunkaen

    Il se trouve à l’Est de Tokyo. Profite d’une cérémonie de thé inoubliable pendant 45 minutes pour 4000 yens.

    • La Maison de thé Ju-an

    Cette maison du thé est située près de la gare de Kyoto. Le rituel du thé se déroule en anglais, accompagné d’une explication sur les origines de la cérémonie. De plus, tu pourras avoir l’occasion de préparer le thé toi-même.

    • La Maison de thé Camellia

    C’est un endroit particulièrement renommé à Kyoto, situé près du temple Kiyomizu. Il s’agit d’une ville très traditionnelle. Une cérémonie élégante est délivrée dans un cadre calme et ensoleillé, pendant 45 minutes pour 3000 yens, ou environ 24 €.


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés