Vous aimez la culture japonaise ?

Profitez exclusivement cet été de -15% sur TOUTE notre boutique avec le code SUMMER15

A la découverte du Kitsune, le légendaire renard japonais

Sommaire

    Le japon est un pays qui offre une grande diversité culinaire, artistique, et surtout culturel. Si tu es un passionné de la culture japonaise, apprendre plus sur les légendes  relatives à cette culture te fascinera sans aucun doute. Les Kitsune sont une des créatures mythiques, emblématiques et très populaire au Japon. Les kitsune (de la famille des Yokai), qui de traduction signifie « esprit renard » sont des créatures surnaturelles dans la culture japonaise. Ils auraient la capacité de prendre l’apparence d’un humain (une jeune femme plus précisément). En plus d’être des créatures polymorphes et rusées, les Kitsune seraient également les messagers de la déesse Inari (déesse du riz et du commerce), ce qui renforce leurs images de créature surnaturelles.

    Découvrir l’origine du Kitsune

    Histoire du Kitsune

    IUkie [浮絵] de Kyubiko déguisé en Tamamonomae 1865 par Kunisada Utagawa [歌川 国貞] 1786-1864 / La femme-renard Kuzunoha abandonnant son enfant (1889-92)

    Le mot Kitsune est la traduction de « renard » ou « esprit du renard » en japonais. Elle trouverait son origine selon certains scientifiques dans les légendes chinoises, coréennes ou indienne avant de s’intégrer dans la légende nipponne.

    En chine, l’esprit du renard à 9 queues porte le nom de Huli Jing. En Corée, il est appelé Kumiho. Le Rakshaka indien serait celui qui se rapproche le plus du Kitsune de par sa capacité à créer des illusions mais aussi pour son caractère espiègle. De ce fait, nombreux japonais pensent  que Kitsune tient pour origine le concept indigène.

    C’est au 11ème siècle que le renard apparaitra dans le Konjaku Monogatari qui est un recueil japonais amalgamant une association de légende populaire asiatique. Il y est également raconté que les hommes et les renards vivaient en harmonie et en communauté dans l’ancien Japon. Ainsi, le Kitsune est considéré comme des créatures bienveillantes dans la culture japonaise dès le 9ème siècle (contrairement à ses homologues chinois et coréens).

    Néanmoins si la réelle origine du Kitsune est encore floue actuellement. Selon certaines sources, le mot Kitsune serait une onomatopée qui est formée de « kitsu » qui se réfère au jappement du renard et de « ne » qui exprime un sentiment d’affection.

    D’autre légende racontent quant à eux qu’un renard, ayant pris la forme d’une humaine, épousa un humain et fonda par la suite une famille. Mais quand l’identité de la renarde fut découverte, elle prit la décision de quitter sa famille. Cependant, son mari lui dit qu’elle serait toujours la bienvenue dans leur maison. Ainsi, elle revint chaque soir pour se coucher près de son mari sous sa forme humaine et repartit chaque matin au levé du jour sous sa forme animal. Depuis ce temps, le nom de Kitsune lui fut attribué car en japonais, « kitsu-ne » se traduit par « revient et dort », ou encore « ki-tsune » qui signifie « revient toujours ». 

    Depuis sont apparition, il est incontestable qu’il fait l’objet de nombreuses croyances shinto, taoïste, et bouddhistes. Il lui est accordé de véritables pouvoirs magiques en plus d’une intelligence hors du commun dans les récits.

    .

    Quels pouvoirs magiques possèdent les Kitsune ?

    Pouvoir Kitsune

    Une Kitsune, Lady Kayo, tenant une tête coupée. (Claremont Colleges Digital Library / CC BY-SA 2.0 ) / Le guerrier Miura-no-suke affrontant Dame Tamamo-no-mae alors qu'elle se transforme en Kitsune. (Pharos / Public Domain )

    En occurrence, le Yokai est semblable à tout renard mis à part le nombre de ses queues (neuf en général). Pour déterminer l’âge du Kitsune, il te suffit de compter combien de queue est-ce que ce dernier possède. Les Kitsune sont, à la naissance, semblable à une portée de renard normal. Leurs apparences, ainsi que leurs pouvoirs seront acquises au fil du temps. A chaque cent an qui passent, il est attribué une queue à cette créature mythique. Au bout de milles ans, le Kitsune possède donc neuf queues. Un Kitsune qui possède neuf queues est donc considéré comme étant expérimenté et sage. En plus de ses neuf queues, le Kitsune se verra attribuer également un pelage blanc si au début il avait le pelage rouge puis doré.

    Plus les années vont passer, plus les pouvoirs magiques du Kitsune vont également connaitre une augmentation. De ce fait, quand le Kitsune atteint ses cent ans, il acquiert un pouvoir de prendre l’apparence d’une humaine. Cette transformation peut s’effectuer de trois manières: la métamorphose, l’attachement de l’esprit d’un fœtus ou par la possession qui se désigne par Kitsunetsuki (état d’une personne possédée par un renard). Il apparait généralement sous la forme d’une femme, c’est pour cela qu’il est habituellement associé à un trait féminin. Par ailleurs, le Kitsune est capable de prendre la forme de toute chose qui se trouve dans la nature.

    Bien que malicieuse et très intelligente, la femme renarde se prête volontiers à l’envoûtement des hommes pour leur jouer des tours. Cela ayant pour but de faire prendre conscience aux hommes de ses faiblesses. La plupart du temps, elle est bienveillante mais cela n’empêche que dans certain cas, elle peut se montrer maléfique. S’il t’arrivera un jour d’en rencontrer une, rappelles-toi que le Kitsune est très susceptible et rancunier. De ce fait, prend garde à ne pas le froisser de peur d’être victime d’une terrible malédiction. Au contraire, il peut s’avérer qu’il t’accorde de bonnes choses si tu le respectes.

    Une fois l’âge mûr atteint, le Kitsune devient extraordinairement puissant et est capable de prendre n’importe quelle apparence. Il est aussi capable de lire dans tes pensées, de prendre le contrôle de ton esprit ainsi que de tes rêves par la création d’illusion qui sont difficiles à identifier de la réalité. Dans le cas d’un Kitsune de grande puissance, il peut être capable de prédire le futur, voire même de moduler l’espace-temps en formant le « domaine du kitsune » (c’est le fait de créer de petites poches de réalité formées dans le monde matériel en dehors du temps et de l’espace). Dans ces domaines, le temps parait s’écoulé plus rapidement. Ces domaines peuvent également être disposé et habité par rapport aux envies du Kitsune.

    Pour ce qui est du Kitsune céleste, on le considère comme étant le maître de l’illusion. Il est aussi dit qu’il peut créer le Kitsune-bi qui est un feu généré par le frottement de ses queues entre elles.

    Quels sont les différents types de Kitsune ?

    Différents types de kitsune

    (Illustration mémo de divers esprits vulpins par Rapidograph)

    Selon la mythologie japonaise, il existe 13 éléments (le feu, la terre, le vide, le ciel,…). De même, il existerait le même nombre de Kitsune qui y sont liés. Le tempérament du Kitsune est donc influencé par l’élément auquel il est connecté. Néanmoins, comme les Kitsune sont des esprits, leurs notions du bien et du mal sont en fonction de ce qui leurs paraissent juste ou non. Ainsi leurs comportements changent selon la façon dont ils sont traités.

    Les Kitsune possèderaient un collier de 12 perles qu’ils porteraient autour du cou selon certaines légendes japonaises. Ce collier serait le symbole des éléments de la mythologie, le 13ème élément étant symbolisé par la créature elle-même. Les Kitsune sont des créatures mythologiques très connues dans le folklore japonais. Il en existe aussi certains qui se démarquent des autres.

    Les Myôbu

    Les Myôbu sont des Kitsune qui sont bienveillants. Ils sont la représentation de l’élément céleste et de la divinité Inari. S’il t’arrive un jour d’en rencontrer un, saches que c’est le signe d’une bonne augure.

    Les Nogitsune

    Les Nogitsune, contrairement aux Myôbu, ils sont connus pour leur espièglerie qui n’est pas forcement malintentionnés. Malgré cela, fais attention à ne pas les offusquer.

    Les Kuko

    Les Kuko sont les Kitsune de l’air. Ils se représentent sous la forme du vent et sont capable de faire lever la brume et le brouillard. Ils sont connus pour leurs caractères mauvais, tout comme les Tengu (gobelin japonais).

    Les Bakemono Kitsune

    Les Bakemono Kitsune quant à eux sont des fantômes et/ou des spectres. Saches que comme les chats qui ont neuf vies, les renards magiques ont la possibilité de se changer en esprit ou alors d’échanger une de leurs queues contre le retour sur Terre.

    Dans tous les cas, saches que les Kitsune sont très émotifs. Ils se laissent facilement emporter à la moindre provocation et perdent leurs calmes en une éclaire. Ils peuvent se montrer très rancuniers et ne réfléchissent pas à deux fois avant de se venger de ceux qui les ont offusqués. Inversement, ils sont capables d’une grande loyauté envers ceux qui arrivent à gagner leurs confiances.

    Le Kitsune-bi

    Le Kitsune-bi, qui a pour signification « renard de feu » est rarement observé de nos jours car l’espace où ils vivaient ont disparus. Pour certain, leur lieu de vie fut découvert et ils furent obliger de partir. Il se peut toute fois arriver que tu puisses apercevoir de nombreuses lumières au sein d’une vaste forêt. Cela pourrait s’agir d’un rassemblement de Kitsune ou d’un mariage entre eux.

    Le Genko

    Le Genko est un Kitsune noir qui est considéré comme étant un bon présage.

    Les Kyuubi

    Les Kyuubi sont des Kitsune qui ont obtenu leurs neufs queues (soit âgés de 900 ans). Ainsi, ils obtiennent la capacité de pouvoir tout entendre ainsi que de tout voir dans le monde entier. Ils atteignent aussi la sagesse infinie, l’omniscience.

    Les Tenko

    Les Tenko, ce sont les élites des Kitsune. Ce sont les Kitsune qui ont atteint 1000 ans. A cet âge, leurs pelages deviennent couleur or ou argent.

    Les Nogitsube

    Les Nogitsube est un terme généralement utilisé pour faire la différence entre un bon et un mauvais Ktsune.   

    Quelles sont les légendes en rapport avec le Kitsune ?

    Selon les croyances japonaises, les femmes qui quittent leurs demeures seules au crépuscule sont des renards.

    Selon aussi certains mythes, les femmes renards auraient du mal à cacher leurs natures et seraient vulnérables contre des armes magiques et face à la religion. Ainsi, les chiens ou encore les hommes de foi (il aurait la capacité de mettre à jour leurs vrais visages car ils sont immunisés contre leurs pouvoirs) ont la capacité d’annuler leurs envoutements et ainsi montrer leurs vrais visages. Aussi, le reflet des miroirs ou l’influence de l’alcool permettrait de lever le voile sur leurs véritables identités.

    Selon encore la croyance, la pluie se mettrait à tombé pendant une journée ensoleillée si un Kitsune et un humain se mariaient (ce phénomène est appelé Kitsune no Yomeiri  ou « noce de renard », ce qui est également un bon présage). Si cette union donnait naissance à des enfants, leurs progénitures auraient une apparence humaine tout en héritant  de certains pouvoirs de leur mère.

    Il existe plusieurs légendes en rapports avec les Kitsune.

    La légende de l’origine du renard à neuf queues

    La légende raconte qu’au début de toutes choses, alors qu’il n’existait que le royaume céleste, la déesse créatrice Izanami avait donné naissance à deux jumeaux. Le garçon fut le dieu du feu Kagutsuchi et la fille, la déesse du soleil Amaterasu. En donnant naissance à ces dieux du feu, la déesse Izanami fut gravement brûler, ce qui entraina sa mort. Les deux jumeaux qui étaient nés étaient rebelles, cruels et vains. Ils avaient le désir du pouvoir par le fait qu’ils étaient rongés par l’énergie du feu qui était en eux.

    Ainsi pour se détacher du royaume céleste de leurs parents et pour assoir leur gouvernance sans vergogne, la déesse  Amaterasu et le dieu Kagutsuchi ont créé le royaume du démon du feu, Oni No Seka. La déesse Amaterasu convoitait la beauté et le pouvoir sans jamais être satisfaite de son apparence. De ce fait, elle changeait d’aspect à volonté. Elle avait choisi de prendre l’apparence du renard, élégant et rusé. Elle utilisa les rayons du soleil pour former ses neuf queues flottant. Par cela, elle est devenue la source de tous les métamorphes  et a pris le nom de Kyukon (combinaison de Kyu qui se traduit neuf et Kon qui est la traduction de malédiction).

    De quoi parle la légende du Kitsune Kuzunoha ?

    Utagawa HIROSHIGE (1797 – 1858) Kitsune Kuzunoha

    Utagawa HIROSHIGE (1797 – 1858) Kitsune Kuzunoha

    Cette légende raconte que dans un temps très ancien, dans la forêt de Shinoda, un chasseur à la recherche d’un remède médicinal piégea une renarde au pelage blanc. Quand Abe no Yasuna , un jeune homme au bon cœur vu la pauvre créature en passant par là, il eu pitié d’elle et combattu le chasseur afin de la sauver.

    Pour lui montrer sa gratitude, la renarde prit forme humaine et lui rendit visite pour panser ses plaies. Le temps qu’ils passèrent ensemble les fit tomber amoureux. Abe no Yasuna, charmé par la séduisante Kuzunoha, la demanda en mariage. Dans les années qui suivirent, ils eurent un fils à qui ils donnèrent le nom de Seimei. Cet enfant hérita d’une partie des pouvoirs de sa mère tout en possédant une grande intelligence et des facultés hors du commun.

    Mais un jour où le jeune Seimei se promena dans le jardin pour admirer les chrysanthèmes, il aperçu une queue de renard qui provenait de sa mère. Démasquée, la Kuzunuha n’eût d’autres choix que d’abandonner sa famille. Ceci étant sans oublier de prendre soin de donner rendez-vous à son bien-aimé et sont fils dans la forêt de leurs première rencontre.

    Une fois sur place, Abe no Yasuna et son fils Seimei aperçurent un magnifique renard blanc qui était en réalité Kuzunoha sous sa forme animal.  Par ce fait, elle leur révéla qu’elle était le kami de la forêt de Shinoda et avant de retourner à sa vie antérieure, la renarde offrit à son fils le don de comprendre et de communiquer avec les animaux.

    Quant est-il de la légende du Kitsune Tamamo no Mae ?

    Tsukahara Chigusa LADY YODO AND HIDEYOSHI 1907

    Tsukahara Chigusa "LADY YODO AND HIDEYOSHI" en 1907

    La légende raconte que dans un temps très lointain, une jeune femme  aussi belle qu’intelligente avait envoûté l’empereur Toba no In ainsi que son fils. Elle portait le nom de Tamamo no Mae. C’était une jeune femme mystérieuse douée d’une grande culture. Elle apparaissait devant la Cour d’une apparence toujours impeccable et d’une beauté sans égale. A tel point qu’elle était surnommée Demoiselle Joyau lumineux.

    Un beau jour, l’empereur et son fils tombèrent gravement malades sans aucune raison apparente. Plusieurs prêtres et de multiples remèdes fut testés sans succès. Un astrologue fut alors convoqué pour découvrir l’origine du mal.

    Possédant le don d’exorcisme, Abe no Yasuchika (l’astrologue) ne tarda pas à discerner la véritable nature de Tamamo no Mae qui s’avérait être une renarde à neuf queues maléfique.

    La dangereuse créature fut immédiatement prise en chasse et après avoir été tué par une flèche, elle prit la forme d’une pierre maudite (le Sessho-seki) pouvant tuer tous ceux qui avait le malheur de la toucher.

    D’autre légende raconte par contre que Tamamo no Mae était un esprit bienveillant qui avait le don de dissiper le mal et dont l’arrivé était annoncé par 13 coup de carillon en symbole des 13 éléments.

    La légende de Genkuro

    Etant des renards à neuf queues, les parents de Genkuro étaient âgés de milles ans quand ils furent chassés pour leurs peaux pour la confection d’un tambourin magique. Cet instrument fut placé au sein du  palais impérial. Il fut ensuite mis en la possession de Lady Shizuka qui était la maîtresse de Yoshitsune (général du clan Minamoto). Ainsi, Genkuro pris l’apparence de Sato Tadanobu qui est l’un des gardes du corps de Yoshitsune pour se rapprocher du tambourin. Malheureusement, son identité fut dévoilée et il fut arrêté. Ce n’est qu’après cela qu’il expliqua que les esprits de ses parents étaient encore prisonniers du tambourin et qu’il pouvait entendre leurs voix chaque fois que celui-ci fut frappé. Yoshitsune et Shizuka acceptèrent de lui restituer le tambourin et en guise de remerciement, Genkuro mis ses pouvoirs à leurs disposition afin de les protéger.    

    Le symbole du Kitsune dans la culture japonaise ?

    Sanctuaire kitsune

    Statues de Kitsune au Fushimi Inari Taisha par nihondaisuki

    Dans la culture japonaise, les Kitsune sont connus pour être les gardiens et les messagers d’Inari. Ainsi, tu pourras trouver nombreux de leurs statues qui peuplent les sanctuaires de la divinité shintoïste. Les Kitsune d’Inari possèdent un pelage blanc  et ils ont le devoir de veiller sur les Temples et ses alentours ainsi que d’aider le peuple. Ils sont très vénérés par les japonais (sujet à de nombreuses offrandes). D’autres croyances associes aussi les Kitsune au Kimon (concept de la porte démoniaque). Il s’agirait de la direction nord-est par laquelle les mauvais esprits passeraient selon le folklore japonais. Ainsi, les Kitsune auraient le pouvoir de dissiper le mal qui provient du Kimon et feraient office de gardiens de ces portails.

    Le renard à neuf queues est également pris comme référence par les artistes nippons et le théâtre. En effet, de nombreuses scènes de ningyô-jôruri, de kabuki mettent les Kitsune au cœur de la pièce pour conter les légendes les plus populaires qui y sont liées. Les mangas, les animés ainsi que les jeux vidéos, qui sont inspiré de ce mythe, ont également contribué grandement à la célébrité de cet animal mystique.

    Tu l’as sûrement reconnu dans le célèbre film d’animation Naruto dans lequel l’esprit renard est représenté par le personnage de Kyûbi. Ou encore dans le dessin animé Pokémon avec Goupix et Feunard qui sont deux représentations du Kitsune. En ce qui concerne les jeux vidéo, League of Legends renferme la représentation de la femme renarde, Ahri. Le film « Koiya koi nasuna koi », réalisé par Tomu Uchida en 1962, est également un film qui se réfère au Kitsune.

    De son côté, l’écrivain folkloriste Kiyoshi Nozaki a fait paraitre un livre portant le titre de « Kitsune Japan’s Fox of Mystery, Romance, and Humor » qui contient plusieurs légendes et des informations à propos des Kitsune. Mis à part cela, il existe de multiples recueils de récits traditionnels comme le « Nihon Ryakki » ou encore le « Nihon Ryoiki ».

    La place du masque de Kitsune dans la culture nippone et sa signification

    masque kitsune

    Le masque Kitsune est actuellement connu dans le monde entier via les mangas, les films ou encore les jeux vidéo ou tout simplement dans l’art japonais en général. Considéré dans les pays occidentaux comme un simple accessoire, ce masque (aux dessins rouges et blanc qui est la couleur du pays du soleil levant) a toute son importance dans la culture japonaise. De plus, ce masque trouve son origine durant les temps des samouraïs, des geisha et des shinobi. Le Kitsune (étant un esprit fantastique et mythologique) au même titre que les portes torii, la fleur de cerisier, le sabre katana ou encore le kimono, est un symbole de la culture japonaise et est aussi intimement lié aux pratiques religieuses de la croyance shinto.

    Si tu as bien tout compris, tu as maintenant compris que les Kitsune sont les messagers de la déesse Inari. Pour cela, ils sont aussi honorés que les kami qui sont des divinités shinto. Ainsi, avant d’entamer la saison des récoltes, les japonais mettent en œuvre des célébrations dans les sanctuaires de la déesse Inari. Durant ces célébrations, les participants ont la possibilité de porter les masques de Kitsune pour leurs rendre hommage et ainsi attirer leur bonne grâces pour bénéficier d’une récolte abondante.

    Durant les matsuri, qui sont des festivals japonais très populaire, tu auras plus de chance de porter ton masque renard. Au même titre, l’Oji Kitsune no Gyretsu qui se traduit littéralement par « la parade des renards Oji » est un festival très prisé. Cette parade à lieu à Tokyo, durant la veille du Nouvel An afin de rassembler une grande foule qui se déguise en Kitsune ou du moins qui est maquillé comme eux. Pour effectuer la première prière de l’année, le carnaval défile jusqu’au sanctuaire d’Oji.

    Selon la légende japonaise, cette tradition à pour but d’aider les Kitsune à se dissimuler pour qu’ils puissent effectuer leur réunion en vue d’accueillir le nouvel an. Ils pourront ainsi se mêler à la foule en prenant une apparence humaine déguisées en Kitsune pour se rendre ensuite au sanctuaire d’Oji.

    Si par chance tu as la possibilité de te rendre dans ce pays pour le nouvel an, tu auras l’occasion de passer un réveillon quasi inoubliable assuré (qui sait, tu auras peut-être l’occasion de voir des Kitsune qui se dissimulent dans le rassemblement).

    Afin de réaliser des théâtres qui parlent des légendes populaires autour du renard, le masque Kitsune est largement utilisé.

    Quels sont les rôles du démon renard ?

    Les Kitsune ont des rôles importants dans la culture nippone.

    Le Shinto Kitsune

    Dans l’une des principales religions du Japon qui est la religion Shinto, le renard est vu comme le messager d’Inari. Cette dernière est la déesse de la fertilité, du riz, de l’agriculture et de l’industrie. Si tu as un jour l’occasion de visiter les sanctuaires d’Inari, tu verras qu’ils comportent des statues de renards. Ainsi, pour l’apaisement des messagers d’Inari, les adorateurs offrent des offrandes comme du riz, du saké et d’autres aliments. Le inarizushi (c’est un tofu frit sucré, et farci avec du riz) est l’offrande la plus apprécier des Kitsune. Les temples du Japon sont également dédier à Inari et aux Kitsune à 40%. De plus, ces temples Shinto sont reconnaissables par leurs portes Torii rouges situées à l’entrée.

    Le Kitsune no yomeiri

    Kitsune no yomeiri

    Par Matthew Meyer

    Les Kitsune sont connu pour avoir la capacité de prendre l’apparence de belles jeunes femmes. Le Kitsune no yomeiri fait donc référence au mariage du renard et d’un humain. Cette évènement est caractérisé par des lumières flottantes la nuit ou encore par des averses les jours ensoleillés (ceci étant attribué à la nature changeante des renards). Ainsi, lors d’une parade nuptiale, le cortège se muni de masques Kitsune afin de reconstituer la légende.

    Le Kitsune no Oji

    La parade du renard d’Oji met en exergue les Kitsune en leur rendant hommage par le déguisement des humains en renard lors de la célébration du nouvel an nippon. Chaque année, cette parade est effectuée pour permettre aux Kitsune de se fondre dans la masse et ainsi pouvoir rendre hommage au sanctuaire d’Oji à la veille de chaque nouvelle année.

    Le masque théâtre japonais

    En général, tous les masques japonais ont un lien étroit avec la religion. Cependant, il est exact que leurs origines sont dans la danse et les spectacles théâtraux. Mais avec le temps, ils ont pris une place importante dans les rituels et les cérémonies religieuses. Les masques Kitsune sont un élément de base du style de théâtre Kyogen.

    Le Kitsune tattoo

    Tatouage kitsune

    Les tatouages japonais Irezumi étaient auparavant reliés au yakuzas ou aux criminels en général (en signe de punition). Mais actuellement, le tattoo Irezumi est devenu une culture qui est connu à travers le monde entier. Ainsi, les artistes qui effectuent les tatouages s’inspirent des différentes bêtes et créatures mythologiques de la légende japonaise. Les Kitsune ainsi que leurs masques sont habituellement représenté en respectant la tradition Irezumi.


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés