Shogatsu : Le Nouvel An Japonais

Shogatsu : Le Nouvel An Japonais

de lecture - mots

L'une des fêtes les plus importantes après les fêtes de fin d'année au Japon est le Shogatsu (également appelé Oshogatsu), la célébration du Nouvel An Japonais qui a lieu au cours des premiers jours de janvier. Il s'agit d'une des rares périodes de l'année où presque tout le monde est en vacances et, à ce titre, de nombreuses entreprises sont également fermées. La raison en est que le Shogatsu est le moment où il est habituel que les familles se réunissent.

À l'origine, les Japonais célébraient le Shogatsu au cours du Nouvel An sur la base du calendrier lunaire chinois. Cela a changé pendant la période Meiji en 1873, lorsque le Japon a adopté le calendrier grégorien et qu'il a commencé à célébrer officiellement le Nouvel An en conséquence, le 1er janvier. Pendant le Shogatsu, de nombreuses traditions continuent d'être célébrées à ce jour.

Hatsumode : La première visite de sanctuaire pour le Nouvel An Japonais

Hatsumode

La première visite du sanctuaire du Nouvel An est si importante que les Japonais ont même un mot spécial pour la désigner : Hatsumode. Le 31 décembre, quelques heures avant le coup de minuit, les sanctuaires commencent à être extrêmement fréquentés. Non seulement les sanctuaires shinto, mais aussi les temples bouddhistes sont populaires. Ceux-ci commémore généralement le Nouvel An Japonais en faisant sonner une cloche à 108 reprises.

Haori fleuri blanc & rose

En plus des omamori, il y a des divinations de bonne fortune qui peuvent être achetées dans les sanctuaires ou les temples. Elles sont appelées omikuji. Elles se présentent sous la forme de bandes de papier tirées au sort. Traditionnellement, les bonnes divinations sont conservées, car elles décrivent en détail la chance du bénéficiaire pour l'année à venir. Et si le papier indique la malchance, il peut être attachée à une branche d'arbre au sanctuaire ou au temple en question, de sorte que tout malheur prédit puisse être laissé derrière lui.

 

Kadomatsu : Accueillir les Kami avec des décorations

Kadomatsu devant un sanctuaire

Le kadomatsu est l'un des symboles les plus importants du shogatsu. Cette décoration traditionnelle du Nouvel An Japonais est placée devant les maisons pour accueillir les divinités shintoïstes, connues sous le nom de kami. Le kadomatsu est généralement fait de brins de pin, de bambou et d'ume. Le kadomatsu est généralement exposé par deux de chaque côté d'une entrée, représentant les entités mâle et femelle.

La nourriture du Nouvel An Japonais

Plats de nourritures pour le Nouvel An Japonais

Comme pour de nombreuses célébrations, la nourriture consommée pendant le Shogatsu joue un rôle important. La nourriture préparée n'est pas seulement savoureuse, chacune a une raison bien particulière d'être mangée. Osechi Ryori fait référence à une variété d'aliments japonais traditionnels préparés de manière exquise, servis dans d'élégantes boîtes et partagés entre les membres de la famille. L'Osechi peut être fait maison ou acheté. Chacun des aliments de l'Osechi est porteur d'un symbole de bon augure, comme la longévité, la richesse, le bonheur, et autres. Parmi ces aliments, on trouve des haricots noirs mijotés (kuromame), des patates douces en purée avec des châtaignes confites (kuri kinton) et de nombreux fruits de mer.

Le Mochi

Mochi

Les gâteaux de riz gluants appelés mochi sont l'un des aliments vedettes du Nouvel An Japonais. Pendant cette période, il est de coutume de piler un riz mochi spécial appelé mochigome dans un seau à l'aide d'un grand maillet en bois. Pour faire les boulettes de mochi, on travaille souvent en duo. Pendant qu'une personne pilonne le riz avec un pilon, une autre ajoute de l'eau progressivement. Le processus est répété jusqu'à ce que le mélange atteigne une consistance collante, après quoi il peut être transformé en boulettes à griller, ou ajouté au zoni.

Le Zoni

Zoni : soupe à base de Mochi

Le zoni (également appelé ozoni), une soupe à base de mochi et d'un bouillon de dashi ou de miso, selon la région, est un autre plat traditionnel du Nouvel An Japonais. On peut également y ajouter de la viande, du poisson, des légumes à feuilles et d'autres légumes. Bien qu'il s'agisse à l'origine d'un repas de samouraï, il s'est répandu dans tout le pays et même les gens ordinaires ont commencé à en manger.

Les activités du Nouvel An Japonais

Le shogatsu est également associé à des activités destinées aux enfants, ainsi qu'aux adultes. Ces activités traditionnelles sont même pratiquées encore aujourd'hui.

Les jeux

Deux Geishas jouant à l'Hanetsuki

Même dans le froid, il n'est pas rare de voir des enfants faire voler des cerfs-volants pendant la nouvelle année. C'est ce qu'on appelle le tako-age. Le hanetsuki, un jeu traditionnel similaire au badminton, est également très populaire, tout comme le jeu de société sugoroku et le jeu de cartes karuta.

Collection Haori

Nengajo

Carte de voeux du Nouvel An Japonais

Tout comme la tradition occidentale qui consiste à envoyer des cartes de Noël, les Japonais envoient également une carte de vœux afin de souhaiter la bonne année et le passage à une nouvelle année, plus précisément une carte postale pour les vacances du Nouvel An Japonais. Par conséquent, la période allant de la mi-décembre aux trois fêtes nationales du Nouvel An est la plus chargée pour les bureaux de poste au Japon. Les cartes présentent souvent l'animal du zodiaque chinois de l'année, d'autres motifs du Nouvel An ou même des caractères populaires.

Otoshidama : L'argent du Nouvel An Japonais pour les enfants

Étrennes du Nouvel An Japonais

Au Japon, les enfants ont une raison de plus de profiter de la nouvelle année : un cadeau appelé otoshidama. Cette coutume unique consiste à ce que les enfants reçoivent de l'argent de leurs parents dans une enveloppe spéciale appelée pochi-bukuro. Souvent ornées de l'animal du zodiaque de l'année, ces enveloppes peuvent être simples, élégantes, ou mignonnes et fantaisistes. Parfois, vous trouverez même sur l'otoshidama certains des symboles les plus emblématiques du Japon, comme le chat porte-bonheur, le daruma, ou même des personnages populaires de manga et d'anime.

Parfois, la somme d'argent qu'un enfant reçoit peut être assez importante. Dans ce cas, les parents font généralement épargner à leur enfant un certain montant, tandis que le reste peut être dépensé soit pour acheter des jouets à bas prix, soit même pour réaliser un souhait plus coûteux - en fin de compte, cela varie selon les familles.
Mais que l'argent soit épargné ou dépensé immédiatement, chaque enfant japonais conviendra que l'otoshidama est l'une des coutumes qu'il attend le plus parmi les nombreuses traditions du Nouvel An au Japon !

 

Bien que chaque famille ait sa propre façon de célébrer le Nouvel An, presque tout le monde au Japon s'accorde à dire que le Shogatsu est un moment important pour le Japon et tous ceux qui célèbrent ses coutumes uniques.


Laissez un commentaire

N'hésitez pas à nous donner votre avis ! 😄