Vous aimez la culture japonaise ?

Profitez exclusivement cet été de -15% sur TOUTE notre boutique avec le code SUMMER15

Tout savoir sur la culture Otaku

Sommaire

    On entend souvent le terme Otaku sans réellement en comprendre le sens. Nombreuses sont les fausses idées qui circulent sur la culture Otaku et sur ce qu’est réellement un otaku. Il serait donc judicieux d’éclaircir certains points. Une chose est certaine, c’est qu’il ne faut pas généraliser et que chaque Otaku est unique, tant que la culture japonaise coule dans ses veines. Vous allez rapidement comprendre pourquoi.

    Qu’est ce qu’un otaku ?

    ben et livai

    Ben de Nanatsu No Taizai / Livai de Shingeki No Kyojin

    Vous êtes un adepte de la culture nippone qui rêve de faire un voyage au Japon et de vivre à fond votre passion pour les mangas ? Peut-être que l’âme d’un Otaku se cache en vous ! Toutefois, il est naturel que vous souhaitiez tout d’abord définir ce que signifie réellement ce mot. Etes-vous inspiré de l’art contemporain issu de l’univers manga ? Notez que le terme OTAKU provient de la culture occidentale et qu’il n’a officiellement été reconnu au Japon – de manière méliorative – qu’il y a environ une décennie. Quelques points sont à noter pour mieux comprendre la culture otaku et pour mieux comprendre les personnes que l’on appelle ainsi.

    Des quartiers aux dédicaces des otakus

    Un otaku est une personne adepte des animations japonaises et de la pop asiatique. Cependant, il faut noter que la signification d’otaku peut être nuancée en fonction du point de vue. Et elle diffère également aux yeux des résidents de l’archipel nippon ainsi qu’aux yeux des habitants de l’occident. Au Japon, vous trouverez des lieux privilégiés rassemblant les Otakus tels que le Tokyo Big Sight, qui est aujourd’hui au cœur de la majorité des évènements liés à cette culture. Le quartier de Akihabara à Tokyo représente également le symbole par excellence du milieu Otaku aux yeux des jeunes japonais.

    Tokyo Big Sight

    Le Tokyo Big Sight à Odaiba, Baie de Tokyo

     

    Le Otaku étroitement lié à la maison

    Le otaku est considéré par les occidentaux comme étant un « geek ». Littéralement, le terme otaku dans la langue japonaise signifie « chez soi ». Beaucoup pensent qu’un Otaku est une personne dont la dévorante passion pour le style manga le pousse à rester chez lui et à devenir solitaire. Ce n’est peut être pas faux pour certaines personne, mais la pire erreur est de considérer tous les otaku comme étant des personnes étranges et associables. En effet, certains considèrent à tort cette définition comme étant péjorative et qui désignerait des monomaniaques n’ayant qu’un objectif de vie ou qu’un seul hobby.

    Les otakus étaient fortement critiqués à leurs débuts dans les années 80

    L’apparition du terme Otaku date des années 80 où un nombre étonnant de japonais décident de négliger les loisirs traditionnels et sorties au profit de la culture contemporaine. C’est à dire qu’ils ont commencé à jouer aux jeux vidéo et à regarder des mangas au lieu de sortir de chez eux. Comme il s’agissait essentiellement de jeunes, leurs parents et aînés ont commencés à pointer du doigt cette nouvelle ère qui les a grandement inquiétés. Il faut dire que cela leur a grandement changé de la culture très compétitive des aînés. Toutefois, à cette époque, ce changement brusque était considéré comme étant une rébellion ingrate, particulièrement mal vue dans la société japonaise.

    Les otakus ont dès lors étés montrés du doigt par tous ceux qui n’en comprenaient pas le sens réel. Il faut dire que c’est le propre de l’être humain de juger et de condamner ce qu’il ne comprend pas. Les parents de l’époques paniquaient car ils voyaient leurs ados manquer de punch et dévorer au sens littéral toutes les revues de mangas, sans plus se soucier du sport ou des sorties auxquels ils étaient habitués. Ce nouveau comportement n’était pas dans les habitudes ni dans la norme de la société à l’époque. C’est la raison pour laquelle les otakus étaient fortement critiqués et considérés comme des personnes étranges à leurs débuts.

    La nouvelle image des otakus des années 2000

    Ce qu’il y a de bien avec l’être humain, c’est qu’il change toujours d’avis et que cela permet aux mentalités d’évoluer. Avec l’apparition des super-héros et de la science-fiction ainsi qu’avec la propagation des dessins animés japonais, la culture otaku s’est tout naturellement fait une place, tant en occident que dans le pays du soleil levant. Le phénomène otaku a commencé à prendre un tout nouveau sens, mélioratif cette fois, notamment avec l’explosion des dessinateurs de bandes dessinées ou mangaka qui tendent de faire passer de nouveaux messages.

    Planche mangaka

    Planche de Mangaka

    Loin de la caricature des otakus inactifs la semaine comme le week-end, les otakus des années 2000 ont décidé de prendre un nouveau sens. Il faut dire que les générations futures ont commencés à être bien plus compréhensives envers la créativité et les différences que ceux des années 80. Devenir mangaka est aujourd’hui un objectif de carrière plus qu’acceptable et même encouragé par des récompenses telles qu’une collector ou une parution à plusieurs millions d’exemplaires.

    Des œuvres réputée et des images grandement améliorées

    La multiplication d'œuvres de mangas japonais et de produits dérivés a simplifié l’intégration des otakus dans la société actuelle. Si tous les mangas ne se valent pas, certains ont tout de même gagnés les concours cosplay ainsi les prix des meilleures bandes dessinées japonaises. Le festival manga est aujourd’hui une culture populaire acceptée et même vénérée par tous les genres et tous les âges.

    Le très populaire Densha Otoko fait partie de ces œuvres uniques en leurs genres qui ont fait que l’histoire du manga s’est autant propagée. D’autres ouvrages tels que les Chevaliers du Zodiac, Nicky Larson ou Dragon Ball Super et ce type de manga ont également eu une grande influence sur la perception japonaise et occidentale de la culture otaku.

    Les otakus sont des gens qui réussissent

    Depuis l'arrivée des nouvelles technologies, les otakus ont le vent en poupe étant donné que l’ère est à l’informatique et au numérique. Si l’otaku était considéré comme inapte au travail durant les années 80, il n’en est plus de même de nos jours étant donné que rester derrière son écran constitue presque la signification même du travail ! L’otakisme est aujourd’hui un levier pour l'économie nippone, suite à l’avènement d’internet, des jeux vidéos et simulations amoureuses ainsi que des mangas et japanimations.

    La réussite sociale des otakus parle aujourd’hui d’elle-même. Prenons par exemple les membres du studio Gainax qui ont produit Neon Genesis Evangelion ! La cyberdépendance au Japon est aujourd’hui une évidence, si bien que les otakus ont désormais leur repère, qui n’est autre que le quartier d'Akihabara à Tokyo. Ce quartier s’apparente aujourd’hui à une immense boutique manga et médiathèque avec des animateurs et où l’on peut même dénicher un katana !

    Saint Seiya et Evangelion

    Saint Seiya ou Les Chevaliers du Zodiaque / Neon Genesis Evangelion

    Il n’y a pas d’âge ni de milieu pour être un otaku

    Toujours en référence aux années 80, il n’y a désormais plus d’âge pour être un otaku. On en aura fait du chemin depuis le tout premier manga jusqu’à la culture manga qui s’installe aujourd’hui en force, tant auprès des jeunes que des moins jeunes. En effet, il ne faut pas croire que le phénomène otaku et comics fantasy ne concerne que les adolescents. Bon nombre d’adultes sont aussi mordus de long métrage d’animation que de cuisine japonaise !

    L’otaku japonais et l’otaku français

    40 ans après l’apparition du phénomène otaku, ce terme est aujourd’hui accepté de tous et les personnes peuvent réellement se vanter d’être des otakus. Les connotations péjoratives de ce terme ont pratiquement disparus, si bien que cette imagerie japonaise s’est exportée et s’impose aujourd’hui en force en occident.

    Il n’y a rien d’étonnant à ce que la France soit aujourd’hui le 2ème consommateur de mangas après le Japon lui-même ! Le manga français a d’ailleurs récemment fait son apparition après que tant de jeunes de l'hexagone aient souhaités devenir mangaka. Les mangas cultes tels que Dragon Ball sont devenus des légendes, avec près de 230 millions de mangas vendus à travers le monde.

    Dragon Ball Otaku

    Nuage magique tin tin tin tintin!! ☁

    La fin de la marginalisation des otakus

    Les otakus émergent du pays du soleil levant, de la France, mais également de partout sur le globe. Ils sont aujourd’hui considérés comme étant des fans de la culture contemporaine japonaise, si bien que la marginalisation de l’otakisme est bel et bien terminée. Certes, les otakus sont toujours un peu considérés comme des geeks ou gamer et technophiles, toutefois ils ne sont plus autant pointés du doigt comme étant des fanatiques sans avenir.

    En occident, le terme littéral même d’otaku a été modifié. Il ne désigne plus seulement une personne adepte de la culture japonaise contemporaine. Il désigne désormais une personne qui apprécie les loisirs que l’on peut faire à la maison tels que lire des mangas, regarder des japanimations, jouer à des jeux vidéo, créer des bandes dessinées ou en lire et même se maquiller en manga. Il n’est pas rare aujourd’hui de retrouver sur les réseaux sociaux des tutoriels de maquillage manga ou des vidéos d’influenceuses qui jouent les poupées modernes, étant plus ou moins célèbres.

    Maquillage Manga

    La communauté otaku défend fièrement sa culture

    Il est dommage de considérer un otaku comme étant une personne qui se replie sur elle-même, ne vivant que dans un monde imaginaire. Bien au contraire, les centres d’intérêts de l’otaku sont variés, bien que demeurant dans le cadre de la culture nippone. Voici la liste de tous les loisirs pouvant être considéré comme faisant partie de la culture otaku :

    • Le dessin ou la création de BD japonaise.
    • La lecture de bandes dessinées mangas et magazines concernant l’univers otaku.
    • Les jeux-vidéo d’aventure ou de combat ainsi que de création.
    • La création de vidéos et tutoriels concernant l’univers otaku.
    • La création de vidéos et tutoriels concernant le look manga (maquillage, vêtements, accessoires…)
    • La participation aux discussions et forums dédiés aux mangas et à l’univers otaku.
    • Les cultes d’idoles tels que chanteurs, acteurs ou influenceurs issus de la pop-culture japonaise.

    Il s’agit bien évidemment d’une liste non exhaustive puisque chaque otaku peut désormais avoir un art qui lui est propre et qui le définit. Il peut le partager avec d’autres personnes qui partageront sa passion à travers les nombreuses communautés otakus existantes sur le net. Le fait même d’effectuer de nombreuses recherches et de tenir un blog sur l’univers otaku ne signifie-t-il pas être un otaku à part entière ?

    Idoles J-Pop

    Des idoles de la pop culture japonaise

    Etes-vous un otaku ?

    Nous connaissons à présent la définition et l’histoire de l’otaku. Cela vous parle-t-il tout particulièrement ? Il faut savoir que tout peut être nuancé dans la vie et dépend des proportions que l’on y accorde. Etre un otaku est une bonne chose, tant que l’on prend le temps de s’aérer un peu de temps en temps. Pratiquer des art-martiaux par exemple serait excellente pour votre santé étant donné qu’il s’agit d’un sport, tout en vous gardant proche de la culture japonaise contemporaine.

    Le piège est de retomber dans la caricature antisociale de l’ancien otaku des années 80. Bon nombre de personnes passionnées de mangas collectionnent les BD et les japanimations ainsi que les jeux vidéo tout en ayant une vie sociale et en sortant de chez eux. Ils collectionnent les figurines à l’effigie de leurs héros favoris et revendiquent fièrement le titre d’otaku, sans pour autant en faire une maladie.

    Comment reconnaitre un otaku ?

    Le style vestimentaire de l’otaku

    Il existe plusieurs sortes d’otaku. En France, ils sont beaucoup plus discrets, se contentant de vaquer à leur passion et à leurs occupations lorsqu’ils sont chez eux, bien à l’abri entre 4 murs. Un adorateur de la culture otaku pourra s’habiller normalement tout en revendiquant le fait d’être un véritable otaku. Au Japon en revanche, c’est une toute autre histoire et les otakus s’affichent publiquement en étant vêtus comme leurs personnages de mangas favoris.

    Otaku Outfits

    Otaku outfits !

    L’allure fantastique et colorée ou gothique tout en noir des otakus ne passe pas inaperçu ! Un otaku japonais s’habille généralement en s’inspirant de l’univers dont il s’imprègne. En France, de plus en plus de jeunes s’y mettent, notamment lorsqu’ils se retrouvent au sein de leur communauté. Toutefois, le phénomène est encore rare et très remarqué. Au Japon, notamment en pleine ville et à un certain âge, s’habiller en otaku est presque banal.

    Un otaku peut afficher n’importe quel style vestimentaire. Revendiquer le fait d’être otaku, c’est comme dire que l’on est sportif ou autres. Un sportif peut avoir une collection de trophées et de baskets dans sa chambre, tout en portant une chemise pour aller travailler. Il en va de même pour un otaku. Il est adepte de jeux vidéo mais peut tout à fait faire autre chose de sa journée. Au final, comme tout le monde peut être otaku, il n’est pas toujours évident d’en reconnaitre un lorsqu’on le croise.

    A quoi reconnait-on un otaku ?

    Oubliez tout de suite les caricatures ! Ceux qui ne comprennent pas l’univers otaku pensent souvent à tort que l’otaku est une personne très pâle aux yeux sombres et pleins de cernes. Ce fanatique totalement fou serait maigrichon à force de ne se nourrir que de bandes dessinées. Ou au contraire, il serait très gros à force de ne se nourrir que de malbouffe devant son écran. Et bien évidemment, il porterait des lunettes car les écrans lui auraient donné mal aux yeux ! Bon, sur ce point-là, on ne va peut-être pas trop argumenter…

    Cosplay Otaku

    Le fait est que, oui l’otaku est un fan de cosplay tout comme les gamers et les geeks. Oui, il collectionne tous les articles et magazines collectors sur le sujet et affectionne particulièrement les goodies. Et oui, ses sujets de conversations tournent pratiquement toujours autour de sa passion. Mais non, ce n’est pas un fou pour autant. C’est juste une personne qui s’entoure de goodies et figurines à l’image de ses héros de mangas favoris.

    L’otaku et sa musique

    L’otaku a un genre musical qui le définit parfaitement. Il arrive aussi souvent qu’il s’habille en s’inspirant du look de ses stars favorites. La pop culture en provenance du Japon et de la Corée est la passion musicale numéro 1 de l’otaku. Il s’agit de musiques asiatiques branchées, qui sont un savant mélange de techno, l’électro et de pop. Ce genre musical existe depuis des décennies, mais n’aura jamais été aussi populaire qu’en ce moment.

    Ensuite, il peut s’agir du rock, toutefois ce sont majoritairement le K-pop et le J-pop qui prédominent ainsi que le Visual kei, qui est sans nul doute le style de musique unique attribué aux otakus. Vous retrouverez assez souvent ce genre musical dans les génériques de dessins animés japanimation et des jeux vidéo. Voilà de quoi alimenter la frénésie des otakus dignes de ce nom !

    L’otaku est un consommateur très apprécié

    Si l’on regarde à l’aspect économique et pragmatique, l’incitation à la consommation et le otaku sont très liés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce phénomène récent est fortement encouragé aujourd’hui. Les producteurs de mangas et de produits dérivés rivalisent d’ailleurs d’ingéniosité pour proposer des objets fétiches en exclusivité. Les figurines réalisées sont de plus en plus réalistes et les accessoires de plus en plus recherchés.

    Les centres d’intérêt de l’otaku font qu’il dépensera forcément pour s’acheter les dernières nouveautés, les derniers magazines portant sur son héro favori ainsi que les derniers goodies à la mode otaku. Cette culture japonaise moderne est très visuelle et il est important pour tout otaku de posséder les dernières tendances en la matière. Il lui faudra également des machines de gamers très performantes pour disputer des parties de plusieurs heures entre otakus. Pour vivre pleinement sa passion, un otaku devra mettre la main à la poche et participer financièrement à l’expansion de cette culture qu’il affectionne tant.

    En conclusion, l’otaku est l’avenir de la culture artistique japonaise et occidentale

    Etre un otaku signifie aujourd’hui être une personne dotée d’une grande imagination, s’inspirant des cultures de l’imaginaire venues d’Extrême-Orient. C’est comme le mot « geek ». Autre fois très mal perçu, le geek est aujourd’hui considéré comme étant un génie de l’informatique. Les milliardaires Elon Musk, Bill Gates et Zuckerberg ne sont-ils pas des geeks ? Ces amateurs de nouvelles technologies sont l’avenir de l’informatique, tout comme les otakus sont l’avenir du pôle artistique japonais mais aussi occidental. Soyez donc particulièrement fier de votre passion et de vous affirmer comme étant différente, car c’est cette différence qui fera votre force ! 😄

    Elon Musk FMA

    Un changement d'avatar incongru d'Elon Musk en 2019 où il affichait le héros de l'anime "FullMetal Alchemist" : Edward Elric


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés