Qui est Tsukuyomi, le dieu de la Lune

Qui est Tsukuyomi, le dieu de la Lune ?

de lecture

Tsukuyomi (月読) est le dieu japonais de la lune et l'époux séparé de la déesse du soleil Amaterasu. Cette divinité fière mais violente, qui a tué Uke Mochi et s'est séparée de sa femme en conséquence, est à l'origine du jour et de la nuit.

Tsukuyomi, parfois appelé Tsukuyomi-no-Mikoto (le grand Dieu Tsukuyomi), est traduit par 月読尊, ou simplement 月読 en Kanji. Ce nom se traduit directement par "lecture de la lune", une pratique populaire dans les cours nobles du Japon prémoderne où les fêtes se déroulaient toute la nuit en regardant la lune et en lisant de la poésie. Une autre façon de lire les kanjis est de lire tsukuyo, la lumière de la lune, et mi, observer. On l'appelle parfois Tsukuyomi Otoko (月讀壮士) ou Tsukuhito Otoko (月人壮士), ce qui signifie "homme qui lit la lune".

Tsukuyomi sous la forme d'une déesse

Caractéristiques de Tsukuyomi

Tsukuyomi est très proche de sa femme Amaterasu. Beau et serein, il croit à l'ordre et à l'étiquette et les fait respecter chaque fois qu'il le peut. Il applique ces idéaux au point de tuer pour maintenir l'ordre, bien que le fait de se tuer soit une violation de l'étiquette dans la cour céleste. Il est donc ironique que Tsukuyomi respecte strictement l'étiquette : pour la faire respecter, il est prêt à la rompre.

Bien que la lune soit souvent considérée comme belle et digne d'être vue, Tsukuyomi lui-même est considéré comme un personnage négatif dans le shintoïsme et le folklore japonais. Cela ne l'empêche pas d'avoir des sanctuaires, comme celui de Matsunoo-taisha à Kyoto.

Filiation de Tsukuyomi

Tsukuyomi et ses frères et sœurs Amaterasu et Susanoo sont nés du rituel de purification qu'Izanagi a subi à la suite de ses épreuves à Yomi. Tsukuyomi a épousé sa sœur Amaterasu, bien qu'il ne soit pas clair s'il est le père de ses enfants. Selon certaines interprétations, Tsukuyomi pourrait être l'ancêtre de la famille impériale japonaise ; cependant, ce n'est pas une croyance très répandue.

Légende de Tsukuyomi

Les apparitions de Tsukuyomi dans la mythologie japonaise sont brèves, mais importantes.

A. Origines de Tsuluyomi

Izanagi, n'ayant pas réussi à ramener sa femme de Yomi, le pays des morts, a placé un rocher à son entrée pour l'empêcher de s'échapper. Trempé dans les impuretés de Yomi, Izanagi chercha à se purifier dans une source d'eau chaude voisine. Alors qu'il se lavait les yeux et le nez, trois kami sont nés :

  • Amaterasu de son œil gauche,
  • Tsukuyomi de son œil droit et
  • Susanoo de son nez.

Izanagi a classé ces trois dieux parmi les plus importants des divinités shintoïstes, et a décrété qu'ils régneraient sur les cieux.

Ensemble, les frères et sœurs ont gravi le pilier céleste et ont régné sur les cieux. Tsukuyomi a épousé sa sœur Amaterasu, et a régné en tant que son épouse.

B. La mort d'Uke Mochi

Uke Mochi, la déesse de la nourriture, a organisé une grande fête. Bien qu'elle ait été invitée, Amaterasu n'a pas pu y assister et a donc envoyé son époux, Tsukuyomi, à sa place. Il a regardé Uke Mochi commencer à préparer le festin, mais a trouvé ses méthodes incroyablement répugnantes. Elle crachait du poisson, du riz et des cerfs de sa bouche avant de retirer la nourriture de ses autres orifices. Tsukuyomi était tellement horrifié par ses actions qu'il la tua sur le coup.

Lorsque la nouvelle est parvenue à Amaterasu, elle a été horrifiée et a qualifié son mari de kami maléfique, indigne de retourner aux cieux. Cette séparation de Tsukuyomi et d'Amaterasu a été à l'origine du jour et de la nuit. Pendant toute l'éternité, Tsukuyomi continuera à poursuivre Amaterasu à travers le ciel nocturne sans jamais l'atteindre ; même pendant une éclipse, le soleil s'échappa de la lune.

C. Autres mythes et légendes

En tant que rare dieu de la lune dans un monde rempli de déesses de la lune, Tsukuyomi est relativement unique. Bien que sa position dans la mythologie ne soit pas tout à fait unique :

  • le Khonshu égyptien, 
  • le Mani nordique, 
  • le Chandra hindou et 
  • le Jie Lin chinois sont ses pairs

La proéminence de Tsukuyomi en tant qu'ancien consort roi du ciel est inégalée.

Tsukuyomi dans la culture populaire japonaise

Tsukuyomi de Itachi dans Naruto

Tsukuyomi apparaît dans la culture populaire sous plusieurs formes, notamment :

  • Dans Naruto, où le Tsukuyomi est une technique puissante utilisée par les adeptes du Sharingan, par opposition à la technique Amaterasu ;
  • Dans Final Fantasy XIV, où Tsukuyomi sert curieusement de combat de boss primitif féminin ;
  • Dans Chou Super Robot Wars, où Tsukuyomi est à la fois une divinité et un mecha créé par les adorateurs de Tsukuyomi ;
  • Dans le titre d'un anime, Tsukuyomi : Moon Phase. Bien que la série porte le nom de Tsukuyomi, en réalité, elle n'a rien à voir avec lui.

Laissez un commentaire

N'hésitez pas à nous donner votre avis ! 😄