Tatami japonais, revêtement sol traditionnel japonais

Le tatami japonais, le revêtement de sol traditionnel japonais

de lecture

Le tatami japonais est le symbole même des maisons traditionnelles japonaises. Si vous souhaiter apporter une ambiance japonaise à votre décoration d’intérieur, laissez vous charmer par la fermeté et la flexibilité de ce revêtement de sol traditionnel.

❓ Qu’est-ce qu’un Tatami Japonais ?

tatami

Le tatami japonais est un revêtement de sol traditionnels couramment utilisé dans les maisons japonaises et plus précisément dans le washitsu, la pièce à la japonaise recouverte de tatamis. Un authentique tatami est fabriqué à partir de pailles de riz et paille de jonc épars (igusa).

Bien que symbole par excellence des foyers japonais, le tatami est aussi présent dans les temples et les dojos. En effet, la souplesse de ses nattes le rend propice à la méditation ou à la pratique des arts martiaux.

Aujourd’hui, la paille de riz n’est plus vraiment utilisée dans le tatami pour des raisons hygiéniques et de production (automatisation des moissons de riz). Par conséquent, les nattes synthétiques ont remplacé la paille de riz et de jonc avec des matériaux tels que le plastique ou le polystyrène. Par ailleurs, ces matériaux rendent le prix du tatami bien plus accessible.

📜 Histoire du Tatami Japonais

histoire tatami

Au début de l'histoire du tatami, il n’était pas le revêtement de sol rigide que l'on connaît aujourd'hui. Ils étaient plutôt fins et flexibles, ce qui est également à l'origine du nom des tapis en paille : « tatamu » signifie plier, ou empiler. Pendant longtemps, les tapis tissés ont été l'apanage de la riche noblesse japonaise et même eux n'avaient pas de pièces entières aménagées avec des tatamis.

Ce n'est que vers le 15e siècle que les « zashiki », des pièces entières de tatamis, sont devenus à la mode, avec leur cortège de dispositions particulières et l'étiquette qui les accompagne. Ce n'est qu'à la fin du XVIIe siècle que les Japonais ont commencé à jouir d'un tatami convenable. Les maisons japonaises modernes n'ont généralement qu'une seule pièce de tatami, voire aucune, que l'on appelle washitsu, littéralement une pièce de style japonais.

📏 Le Tatami comme unité de mesure des intérieurs japonais

tatami unité de mesure

Au Japon, on mesure la superficie d’une surface habitable en tatami. Il n’est pas rare d’entendre de la bouche d’un Japonais : « cette pièce mesure 12 tatamis ».

Les dimensions d’un tatami varient selon les régions, mais la norme est généralement de 90x182cm pour 5cm d’épaisseur. A savoir qu’un tatami traditionnel pèse entre 25 et 30kg.

La taille du tatami

Normalement, les tatamis sont utilisés pour s'adapter à la taille de la pièce et non l’inverse. Il existe 4 tailles standard soient :

  • Kyouma (京間),
  • Chuukyouma (中京間),
  • Edoma (江戸間) et
  • Danchima (団地間).

Sachez qu’on peut aussi parler en demi-tatamis. Une pièce peut mesurer également 9,5 tatamis ! Les Japonais savent faire dans la demi-mesure.

Au Japon, c’est un rapport de 1 : 2 qui s’applique pour le revêtement traditionnel japonais. Mais en Occident, nos tatamis sont de tailles différentes allant de 70 à 90cm pour 200cm ! Je vous épargne la division, le ratio de 1 : 2 n’est pas respecté, il est donc impossible de disposer le tatami dans les deux sens.

Différents types de tatami japonais

Tatami traditionnel japonais

Ils sont fabriqués à partir de paille de riz et de jonc japonais comme expliqué plus haut. Fermes et confortables, ils offrent une surface douce pour dormir. Ils constituent la base des matelas-futons. Ils produisent une belle odeur d'herbe qui sert d'aromathérapie dans votre maison.

Tatami en bambou

Ils sont une alternative aux tatamis traditionnels. Les tatamis en bambou ont la même esthétique et ils ajoutent un aspect terreux et naturel à votre maison.

Tatami moderne

Les sols modernes en tatami ne sont pas très populaires dans le milieu familial japonais. Vous pouvez trouver différents matériaux comme le plastique et la paille traitée dans le sol des tatamis.

✅ Les avantages du Tatami Japonais

avantages tatami

Sains et fiables.

Le tatami offre une surface dure parfaite pour dormir. Il permet à votre dos, votre cou, vos épaules et votre tête de s'aligner naturellement et de se relâcher pendant que vous dormez. Vos muscles ont également la possibilité de se détendre et de s'étirer. Si vous utilisez un futon japonais, vous n'avez pas à craindre de tomber par terre comme les personnes qui dorment dans un lit standard !

Insonorisation

Le tatami contient de l'air entre les fibres, ce qui crée un effet d'absorption acoustique. Vous pouvez l'utiliser pour insonoriser vos murs et vos sols.

Régulation de l’humidité

Ils ont un effet naturel de régulation de l'humidité. Ils absorbent l'excès d'humidité de l'air et de votre corps pendant votre sommeil. Cela crée un grand effet de refroidissement. Pour éviter les moisissures, il suffit de faire sécher les tatamis au soleil.

Comment entretenir et nettoyer un tatami ?

Évitez de renverser tout type de boisson ou de nourriture sur votre tatami. Ils sont très difficiles à nettoyer et peuvent provoquer des taches et des moisissures. Si vous renversez quelque chose sur le sol, utilisez un chiffon humide pour le sécher et laissez sécher avant de poursuivre l'utilisation. Les tatamis biologiques peuvent abriter certains insectes selon l'endroit où vous vivez.

Si vous en repérez, vous pouvez vaporiser le tatami avec des insecticides et le nettoyer avec une serviette sèche. Sortez régulièrement votre tatami au soleil. Cela permet d'éviter le développement de moisissures par temps humide. Les pailles ont tendance à aspirer l'humidité dans la maison, ce qui peut provoquer de tels développements,

⛏️ Comment fabriquer un Tatami Japonais ?

Le processus de fabrication des tatamis repose sur l’utilisation de paille de riz superposé et entrecroisé.

Les différentes couches de paille sont alors rassemblées puis compressées afin de former le « tatami-doko ».

Il est ensuite nécessaire de recouvrir le tatami-doko d’une natte en paille tressée appelée « tatami-omote ».

Enfin, on ajoute un ourlet qui viendra recouvrir les bords du tatami appelé « tatami-heri », variant selon l’artisan et les besoins du client. Certains tatami-heri sont ornés de motifs japonais et sont brodés en coton ou en lin.

Bien qu’aujourd’hui les moyens de production de tatamis soient majoritairement légués à des machines, certains artisans fabriquent encore leurs tatamis à la main et peuvent même venir s’occuper de la pose des tatamis directement chez vous.

🤔 Comment choisir un Tatami Japonais ?

comment choisir un tatami japonais

Le tatami a de nombreuses variations, les matériaux varient, ce qui, associé à d'autres facteurs, signifie qu'il y a une grande diversité dans le produit.

Afin de choisir le tatami approprié à vos besoins, il est important de sélectionner le bon omote (face du tatami ou revêtement) et doko (lit du tatami ou base).

Choisir son Tatami-omote

Igusa produite au Japon

L'omote japonais est la meilleure qualité au monde, tandis que le prix varie en fonction de la durabilité et de l'esthétique ; il est bien plus léger que les solutions moins chères.

Les Igusa produites au Japon sont de la plus haute qualité, elles conservent leur élasticité, leur durabilité et vieillissent bien sans se décolorer ni varier de couleur.

L'Igusa cultivée et fabriquée au Japon a toujours des qualités et des types différents.

Igusa produite en Chine

L'igusa produit en Chine est de plus en plus courant dans les appartements ou les logements locatifs en raison de son coût moins élevé.

Ces dernières années, la qualité de l'igusa produit en Chine s'est améliorée, ceci est dû au soutien technique des entreprises japonaises, mais en général, la qualité est beaucoup plus faible et il existe des différences frappantes par rapport à l'igusa produit au Japon.

Washi-omote

Facile à entretenir, résistant aux coups de soleil, à la saleté et aux moisissures, ce type d'omote est fait de « washi », papier japonais traditionnel, tissé et fini comme un igusa.

Il est plus durable que l'igusa. La couleur ne change que légèrement, elle n'a pas d'odeur et est résistante aux acariens et à la moisissure. Un inconvénient est que le washi n'a pas les avantages purificateurs d'air de l'igusa. Il existe une grande variété de couleurs et il s'adapte à de nombreux types de pièces

Choisir son Tatami-doko

Wara-doko : matériau 100% naturel, confortable et durable

Le wara (paille) respire et crée un espace de vie confortable

La base naturelle (wara-doko) respire en absorbant et en libérant l'humidité, ce qui aide à contrôler l'humidité. La base naturelle nettoie l'air de votre espace, en absorbant le CO2 beaucoup plus que les plantes d'intérieur.

En raison de la construction de la base, il y a des couches d'air entre la paille, ce qui a pour effet naturel de réguler la température, ce qui n'est possible qu'avec des matériaux naturels.

Durable et résilient

La base naturelle de haute qualité (wara-doko) est très durable et résistante à l'humidité. Elle a une très longue durée de vie si vous en prenez soin.

La paille est posée verticalement et horizontalement, ce qui signifie qu'elle peut récupérer/rebondir après une utilisation prolongée.

Une sensation unique sous les pieds

L'air emprisonné dans la base lui confère un effet de coussin sous le pied, ce qui lui permet de réduire l'impact et de créer un environnement de vie luxueux. La base en matériau synthétique ne peut jamais atteindre cet objectif.

Kenzai-doko : La meilleure caractéristique est son prix

Le prix est inférieur à celui du wara-doko

Le Kenzai-doko est fait de panneaux isolants, matériau en bois et mousse de polystyrène,

L'incidence des acariens est inférieure à celle du wara-doko

Faible taux d'incidence des insectes et des acariens, grâce à sa composition synthétique.

Bonnes propriétés d'isolation thermique

La mousse de polystyrène utilisée pour le noyau agit comme une bonne isolation thermique.

🏠Installer son plancher traditionnel japonais

plancher traditionnel japonais

Les tatamis ne se sont pas fixés au sol d’une pièce, ils s’emboitent de manière à pouvoir être facilement remplacé, nettoyé ou démonté.

Les Japonais ont mis au point divers moyens de disposer le tatami japonais. La plus populaire, la manière shugijiki consiste à disposer les nattes dans les deux sens.

L’autre disposition fushugijiki consiste à poser les nattes dans le même sens.

Sachez qu’une croyance japonaise stipule que la « bonne » façon de disposer les tatamis consiste former des T aux points de rencontres des tatamis. Le kanji utilisé pour le chiffre 4 signifierait la mort, donc il faut absolument éviter que quatre coins soient réunis au sein d’une même pièce.

Au Japon, sachez-le, un mauvais présage se cache derrière le chiffre 4.

Le tatami, en plus de tous ses avantages, est un revêtement de sol durable. Mais comme tous produits, il nécessite un entretien et des soins adaptés pour éviter toutes mauvaises aventures. Déjà, bannissez toutes chaussures ou chaussons lorsque vous marchez dessus.

Il vous est possible de l’aspirer ou de l’épousseter régulièrement et facilement. Pour vos ménages de printemps, aérer tous vos tatamis en extérieur si le temps vous le permet.

Laissez un commentaire

N'hésitez pas à nous donner votre avis ! 😄