Geta

De nos jours, si vous avez déjà parcouru les rues de Tokyo, il n'est pas rare de voir des gens marcher vêtus d'un kimono, mais avez-vous fait attention à leurs pieds ? Vous pourrez probablement voir une paire de Geta.

Si vous êtes déjà en possession de la quasi-totalité de l'habillement japonais, votre dernière ligne droite sont les sandales japonaises emblématiques. Il est temps d'arborer un style japonais fidèle aux traditions nippones en troquant vos bottines et baskets usuelles !

Découvrez notre collection de geta et sélectionnez le modèle idéal à ajouter à votre collection de chaussures parmi nos nombreux coloris et motifs japonais !

Les sandales Geta, qu'est-ce que c'est ?

Les geta (下駄) sont des chaussures traditionnelles japonaises dont la forme et le design est à mi-chemin entre la tong et le sabot hollandais. Ces chaussures nippones, faites principalement de bois massif, sont bien souvent entendues avant même d'être vues, grâce (ou à cause ?) du bruit singulier des sabots en bois contre le sol.

A. Histoire de cette paire de sabots en bois

Les Oiran  (花魁), qui étaient les courtisanes de haut-rang de la période féodale au pays du soleil levant, portaient de grandes koma-geta ou mitsu-ashi laqués. Tandis que les geishas et les maiko portent des chaussettes tabi avec, les oiran et les tayu préfèrent ne pas en porter (même en hiver). En y prêtant attention, on pouvait voir leurs orteils dépasser sous les différentes couches de kimono. Ces nu pieds ont très probablement été portées afin d'éviter toute confusion entre les geishas, les maiko et les oiran / tayu. Bien que les okobo portées par les maiko les font parfois boitiller, rien à voir avec les sandales grande taille citées plus haut !

Les commerçants et les marchands portaient des geta très hautes pour garder les pieds bien au-dessus des restes de fruits de mer sur le sol.

B. Composition de ces chaussures ouvertes

Les geta sont constitués d'une pièce de bois massif formant la semelle (dai) et de deux dents en bois en dessous (ha) pouvant comporter une plaque de métal sur la partie qui touche le sol afin d'allonger la durée de vie de ces sandales ouvertes. Une lanière de tissu en forme de V (hanao) forme la partie supérieure de la chaussure.

Les dents ne sont généralement pas séparées du corps de la chaussure, la geta est généralement sculptée dans un bloc de bois. La dent est cependant renforcée par une attache spéciale. Les dents de toutes les geta peuvent être renforcé par du bois de plus grande solidité pour éviter qu'elles ne se fendent.

La lanière, ou hanao, peut être large et rembourré, ou mince et rigide, et peut être fabriqué avec de nombreuses sortes de tissus. Le coton imprimé de motifs japonais traditionnels est populaire, mais il existe aussi des geta avec des lanières en vinyle et en cuir. À l'intérieur du hanao se trouve une corde (récemment synthétique, mais traditionnellement en chanvre) nouée de manière spéciale aux trois trous du corps de la sandale. Les hanao sont remplaçables et se placent entre les deux premiers orteils. Récemment, alors que les chaussures occidentales sont devenues plus populaires au Japon, des geta d'allure plus occidentale ont été développées. Selon le folklore japonais, casser son hanao n'est pas vraiment signe de bonne fortune...

C. Quand porter cette paire de sandales

Comme les geta ne sont généralement portées qu'avec des yukata ou d'autres vêtements traditionnels japonais informels ou des vêtements occidentaux, il n'est pas nécessaire de porter des chaussettes. D'ordinaire, les Japonais portent plutôt des zori, cousine des geta, avec des tabi.

Ces sandales élégantes sont parfois portées sous la pluie pour garder les pieds au sec, en raison de leur hauteur et de leur degré d'imperméabilité supérieure à celles d'autres chaussures comme les zōri. Elles font un bruit similaire aux claquettes qui tapent contre le talon pendant la marche. Lorsqu'elles sont portées sur l'eau ou la terre, les tongs peuvent provoquer des projections à l'arrière des jambes. Cela ne se produit pas avec les geta japonaises, plus lourdes et plus rigides.

En temps normal, ces chaussures sandales ne sont pas portées dans la neige, car la neige reste souvent collée aux dents, ce qui rend la marche difficile. Cependant, dans le passé, les getas ont été portées dans la neige.

Comment porter des Geta aujourd'hui ?

A. Style relax en soirée et chez soi

Quand l'été pointe son nez, un yukata ou une robe kimono sont de merveilleuses idées pour une soirée à la maison, afin de se décontracter après le travail. Pour compléter votre tenue estivale, troquez vos mules, vos espadrilles ou vos chaussons habituels pour nos sandales japonaises pour un style suave et glamour !

B. Style décontracté en week-end et pendant les vacances

Pour le week-end, vous pouvez accessoiriser vos geta avec un pantalon large et léger, une jupe, un short ou même une robe que ce soit pour une promenade au parc ou un verre avec vos amis. Pourquoi pas opter pour une lanière aux motifs japonais estivaux ou floraux ?

Dans un premier temps, il vous sera peut-être difficile de les porter lorsque vous sortirez, mais avec un peu de pratique, vous vous adapterez et vous aurez peut-être même du mal à vous en passer !

Comment marcher avec des Geta ?

La chaussure pour femme est l'un des accessoires les plus polyvalents d'une garde-robe. Tout au long de l'année, vous accessoiriser votre tenue avec des bottes, des bottines, des talons aiguilles ou des escarpins, ou que vous alliez. Les chaussures à talons sont un incontournable de la mode femme, mais comment porter des chaussures japonaises sans avoir d'ampoules ? Nous avons quelques conseils pour vous !

Si vous avez l'habitude de porter des tongs ou des sandales plates, vous porterez probablement des sandales geta de la même manière, avec les pieds enfoncés à l'avant de la chaussure et la partie centrale de la lanière bien coincée entre les orteils. Grosse erreur lorsqu'il s'agit de porter des sandales japonaises traditionnelles !

Vous devez plutôt pousser vos pieds un peu en arrière et laisser un espace entre la sangle et la peau entre vos orteils. Idéalement, l'espace doit être juste assez large pour que le bout de votre petit doigt puisse passer au travers. La corde doit également éviter d'être fléchi ou tordu, afin qu'elle ne se retrouve sur le dessus de votre pied ou que cela cause des frictions. Cela peut sembler contre-intuitif de porter les chaussures de cette façon, mais en fait, cela repousse votre talon de deux à trois centimètres de l'arrière de la sandale, ce qui aide à l'équilibre et facilite la marche.

Si vous compter acheter ou essayer une paire de geta, prenez une pointure inférieure à celle à laquelle dont vous êtes habitué, de sorte que votre talon dépasse de l'arrière de la sandale et que la lanière soit toujours au niveau de vos orteils.

Pour éviter d'avoir mal aux pieds, il faut marcher de la pointe du pied au talon plutôt que du talon à la pointe du pied. Si vous respectez cette règle, la pièce de bois avant sous la chaussure semblera plus usée que la pièce arrière avec le temps. Pour aider, plutôt que de "porter" les chaussures, il est conseillé de penser à les "pincer". Bien que cela ressemble au type de conseil mystique et sage qu'un élève recevrait d'un maître lorsqu'il apprend un art martial, cela a en fait du sens et est beaucoup plus facile à faire qu'il n'y paraît.

Voici deux conseils de nos experts en matière de geta pour les débutants :

  • Disposez une faible dose de savon sur la lanière, là où vos deux orteils la pincent.
  • Ne vous fiez pas au port formel des Geta. Au besoin, enfilez des chaussettes japonaises si vous sentez que la lanière frotte trop.

Les différentes formes de Geta

Dans le passé, les geta avaient le mérite pratique de maintenir votre kimono hors du sol et loin des flaques d'eau, de la neige et de la saleté. Avec le temps, elles sont devenues le type de chaussure traditionnelle le plus décontracté et le plus adapté aux yukata, le kimono léger d'été. Toutes les geta ont en commun une base en bois, mais il existe des dizaines de types de geta différents. En voici quelques-unes parmi les plus connues :

A. Hiyori geta / Masa geta

Les geta Hiyori sont les geta classiques de tous les jours. Elles ont généralement une base rectangulaire et deux dents en bois perpendiculaires au côté long de la base. Ces geta basses étaient traditionnellement portées par temps clair. Elles peuvent être laquées ou vernis avec des hanao (lanières) colorées ou en bois naturel. Certains styles modernes de geta de tous les jours n'ont pas de dents du tout, juste une base en bois. Le port de tabi est facultatif.

B. Taka-ashida geta

Les geta taka-ashida sont similaires aux geta hiyori. Ces sandales étaient destinées à être portées sous la pluie et par mauvais temps, c'est pourquoi leurs deux dents sont très hautes et très fines. Avec les routes pavées et les égouts d'aujourd'hui qui limitent la boue et les flaques d'eau, les taka-ashida ne sont plus vraiment de rigueur.

C. Ippon geta / Tengu geta

Les geta à une seule dent longue au milieu de la semelle sont surnommés geta tengu, car le démon tengu de la mythologie japonaise est généralement représenté portant ces dernières. Elles demandent un entraînement afin de les porter et sont le plus souvent réservées aux acteurs, aux danses traditionnelles ou aux festivals.

D. Pokkuri geta / Okobo

Les geta Pokkuri ont une grande base taillée dans un seul morceau de bois. L'intérieur est creux et peut contenir une petite cloche afin que le porteur émette des sons lorsqu'il marche ; pokkuri est une onomatopée pour le son que font ces sandales compensées. Ce sont des geta pour les femmes et elles sont rarement portées, sauf par les maiko. Les geta de la maiko sont connues sous le nom d'okobo. Elles sont généralement portées avec des tabi.

3 raisons d'opter pour l'incontournable de la chaussure japonaise

A. Pour des pieds en bonne santé

Au lieu de porter des chaussures constrictives et fermées telles que des mocassins ou des chaussures de villes, les sandales Geta permettent à vos pieds de respirer et de bouger librement. On pense qu'elles peuvent vous aider à maintenir une posture naturelle lorsque vous êtes debout ou que vous marchez. Dotées d'une structure unique, elles renforcent les muscles des pieds et des jambes et contibue grandement à améliorer l'équilibre. En fait, une équipe du département de technologie de l'Université des arts et de la culture de Shizuoka a prouvé que le port de ces chaussures peut stimuler les points d'acupuncture des pieds. Vous pensez peut-être que les pantoufles en bois vous laisseront avec des douleurs aux pieds, mais si elles sont portées correctement, elles peuvent être très confortables.

B. Mode éco-responsable avec des chaussures écologiques

Le bois est un matériau solide, recyclable et respectueux de l'environnement. Quand bien même vos lanières viendrait à casser, elles peuvent être facilement réparées ou remplacées. Arrêtons les déchets non biodegradables ! Grâce à nos geta et à un mode de fabrication éthique, vous réduisez l'empreinte écologique et contribuez à une planète plus verte !

C. Soyez à la pointe de la mode

Tout le monde sait que le Japon est l'un des pays les plus à la mode et les plus avant-gardistes au monde, très attachés à l'esthétique et à la précision. Les geta traditionnelles japonaises ne font pas exception à la règle. Contrairement aux tongs en caoutchouc, ces sandales sont proposées dans des modèles esthétiques, élégants et raffinés. Non seulement elles sont belles, mais elles sont aussi pratiques.

 

Si vous avez déjà fait l'acquisition d'un vêtement japonais tel qu'un kimono ou un yukata dans notre boutique en ligne, il est temps d'investir dans nos sandales traditionnelles japonaises. L'idéal serait même d'en choisir deux paires. L'une aux couleurs sobres et ternes (kaki, marron, noir) et l'autres aux couleurs claires (blanc, rouge, jaune), plus qu'à accessoiriser en fonction du ton de vos tenues !

Chez Mon Kimono, chaque paire de chaussures est faites à la main par une petite équipe de 15 artisans japonais. C'est un processus laborieux qui exige un haut niveau d'artisanat et de savoir-faire acquis en produisant nos chaussures pour de nombreux clients, tout en intégrant leurs expériences et leurs commentaires. Ils ont combiné leurs méthodes traditionnelles avec des technologies de fabrication de chaussures modernes afin de créer les chaussures pour femmes et pour hommes les plus équilibrées, les mieux conçues et les plus confortables.