Tenugui

Les "Tenugui" sont un type de serviette japonaise traditionnelle. Comme les tenugui ont une texture lisse qui n'est pas celle des serviettes éponge occidentales typiques, ils peuvent être utilisés de diverses manières autres que le simple séchage des mains ou du corps. Ils sont disponibles dans une variété infinie de motifs, des porte-bonheur aux motifs humoristiques aux motifs artistiques colorés comme l'ukiyoe, et ils sont également amusants à collectionner. Ils sont peu chers et disponibles dans tout le Japon, non seulement dans des magasins spécialisés, mais aussi dans des coins souvenirs ou des galeries d'art.

Quelles sont les origines du Tenugui ?

En réalité, les tenugui ont un pedigree distingué. Les tenugui originaux remontent à l'ère Heian, de 794 à 1192 après J.-C. Temps de paix et d'exploration artistique, le Metropolitan Museum of Art appelle l'ère Heian l'éveil culturel du Japon. Développé aux côtés de traditions culturelles bien connues comme l'écriture kana, la poésie waka, le style de peinture yamato-e et des œuvres narratives comme Le Conte de Genji, il est facile de voir comment le tenegui s'est perdu dans la foule.

Les tenugui de l'ère Heian étaient une denrée très chère. Tenuguiya.jp les décrit comme des tissus de soie ou de chanvre finement tissés utilisés dans les cérémonies et les rituels religieux. Comme les techniques de production de masse n'avaient pas encore été développées, la fabrication des tissus restait un processus laborieux et coûteux. Par conséquent, les prix restaient au-dessus des moyens des gens ordinaires.

Qu'est-ce qu'un Tenugui ?

On dit que les tenugui étaient déjà utilisés pendant la période Nara (710-794). Les tenugui sont des tissus de coton tissés à plat qui mesurent environ 90 cm x 35 cm. Beaucoup ont des motifs élaborés teints par résistance ou imprimés. Pendant la période Edo (1603-1868), les gens ordinaires ont commencé à les utiliser également. Ils sont utilisés à des fins diverses, notamment pour sécher les mains ou le corps, couvrir la tête ou comme tablier.

Les tenugui sont parfois considérés commes des tissus ou des chiffons ordinaires. En fait, ils sont par moment utilisés comme des chiffons pour se sécher les mains ou se nettoyer. Il n'est donc pas surprenant que le kanji tenugui 手拭いてぬぐ soit écrit avec te 手て pour la main et nuguう 拭うぬぐ pour la lingette. Mais ces "lingettes pour les mains" sont les plus simples, les moins chères et les moins impressionnantes de la famille des tenugui. Même les kanji de tenugui ne donnent pas une image précise de l'origine et des capacités du tissu.

À mesure que la modernisation culturelle progressait et que les serviettes devenaient plus courantes, l'utilisation des tenugui est devenue de moins en moins courante. Cependant, ces dernières années, on a réévalué la commodité et le design attrayant des tenugui, et de plus en plus de magasins ont commencé à les vendre depuis une dizaine d'années. Ils sont à nouveau utilisés comme produits de consommation courante ou comme souvenirs.

Les tenugui sont divisés en plusieurs types selon la finesse du tissu ; du fin au grossier, les principaux types de tissus sont :

  • "tokuoka",
  • "oka" et
  • "bun (sori)".

Plus le tissu est fin, plus il est facile à dessiner. De plus, ils sont divisés en deux types selon la technique utilisée pour les décorer :

  • la teinture "chusen" et
  • L'impression

Caractéristiques du chusen tenugui

Le Chusen est une méthode traditionnelle de teinture utilisant du papier stencil. Comme la teinture s'infiltre dans le tissu, les motifs apparaissent des deux côtés. Lorsque le tenugui est utilisé pendant une longue période, la teinture s'estompe, ce qui lui donne un aspect vieilli.

Caractéristiques du tenugui imprimé

Par rapport à la teinture chusen, l'impression peut produire des motifs ou des caractères plus détaillés, car ils sont imprimés en sérigraphie. Comme les motifs sont imprimés sur un seul côté, le verso est une couleur unie, contrairement à la teinture chusen tenugui. D'autre part, il est difficile de colorer toute la surface par l'impression.

Comment utiliser un Tenugui ?

Le tenugui ne sera banalisé que bien après la période Heian. Les techniques de fabrication des textiles se sont améliorées tout au long des périodes Kamakura et Edo, faisant baisser les prix des tissus tout en augmentant l'offre. Une fois que le tenugui est devenu abordable, la polyvalence du tissu a alimenté son utilisation généralisée. Plus durable que le papier, le tissu pouvait être lavé et réutilisé. Mais surtout, le tenugui répondait aux besoins de l'époque : il devenait un couvre-chef, une ceinture, un portefeuille, un essuie-mains et un emballage protecteur et décoratif. Avec des utilisations illimitées, le tenugui est devenu une nécessité.

Finalement, le tenugui est devenu si bon marché qu'il pouvait être utilisé pour le ménage et ses habitants. La propagation du onsen et la pratique des bains de routine ont alimenté la popularité du tenugui, qui est devenu un incontournable des bains publics. Les serviettes modernes étant encore loin, le tenugui n'avait guère de concurrence.

Mais la baignade n'était pas la seule pratique culturelle à embrasser le tenugui. La polyvalence du tissu en faisait un élément de base des festivals d'été : porté comme couvre-chef, ceinture ou utilisé comme accessoire. Le tenugui servait également de bandeau pour les pratiquants de kendo, absorbant la sueur et protégeant leur tête de leur casque encombrant. Le tissu est même devenu un outil de la pègre. L'image japonaise du voleur ne serait pas complète sans un tenugui attaché sous son nez, un masque cachant son identité.

Et où serait un conteur de rakugo sans tenugui ? L'artiste Katsura Sunshine explique : "Rakugo met en scène un conteur solitaire... qui, n'utilisant qu'un éventail et une serviette comme accessoires, divertit le public avec un monologue comique suivi d'une histoire traditionnelle". Cette serviette, un tenugui, change de forme selon les mains habiles de l'interprète. Avec un peu d'imagination, elle se substitue à tous les accessoires que l'acte peut exiger.

L'évolution esthétique du Tenugui

L'utilité n'est pas la seule cause de la popularité du tenugui. La concurrence entre les artisans et une demande croissante de style ont alimenté l'évolution esthétique du tissu. Au fur et à mesure que le tenugui se transformait en accessoire de mode, de meilleures conceptions se traduisaient par des profits plus élevés pour les vendeurs.

Mais la concurrence n'était pas seulement économique. Selon Kamawanu, les concours de design ont alimenté la concurrence féroce des artisans, donnant naissance à de nouvelles techniques de teinture et d'impression.

Ces techniques ont permis aux artisans de faire des choses qu'ils ne pouvaient pas faire auparavant. Pour la première fois, le tenugui présentait de multiples couleurs, des motifs détaillés et de belles images comme des paysages, des animaux sauvages ou des personnes. Les plus beaux motifs sont devenus des pièces décoratives à exposer et à admirer.

Cependant, les dessins n'étaient pas uniquement basés sur l'esthétique. Au fur et à mesure que le tenugui se développait, ils ont fait leur apparition sur la scène commerciale et sont devenus des objets promotionnels. Tenuguiya.jp explique que des entreprises, des acteurs de kabuki et des athlètes de sumo ont vendu ou donné des tenugui ornant leur nom, leur image ou leur logo. Les familles achetaient des tenugui portant leur kamon 家紋かもん ou des écussons de famille. Parfois, des vêtements portant les informations du propriétaire remplaçaient même les meishi 名刺めいし ou les cartes de visite.

Les progrès réalisés dans la production de tissus ont transformé le tenugui, qui était un outil de cérémonie coûteux, en un article de tous les jours apprécié par les masses. Et grâce aux nouvelles techniques de teinture et d'impression, le tissu uni est devenu un accessoire de mode et une œuvre d'art.

Le tenugui aujourd'hui

Finalement, le tenugui a perdu la faveur du public, remplacé par des mouchoirs, des serviettes en coton, des serviettes à usage unique et d'autres tissus modernes. Des articles spécialisés bon marché et jetables comme les chapeaux, les sacs à main, les sacs en plastique, les étuis isolants, les boîtes de benou et le papier d'emballage ont remplacé les tissus d'antan. Les boutons, les pressions, les fermetures éclair et le velcro ont révolutionné les vêtements et les accessoires, faisant paraître les tenugui simples et archaïques.

Mais comme l'a dit l'architecte australien Harry Seidler, "Un bon design ne vieillit pas", et la nécessité récente a donné un nouveau souffle au tenugui. Peut-être que dans la précipitation de la modernisation, les meilleurs points du tenugui ont été négligés.

Qu'est-ce qui distingue le tenugui des tissus d'aujourd'hui ? Son tissu fin sèche rapidement, il est donc toujours idéal pour le nettoyage, le bain ou comme mouchoir ou bandeau. Comme ils ne retiennent pas la poussière, les tenugui sont parfaits pour essuyer des surfaces comme les fenêtres, les comptoirs, les éviers, les écrans de télévision et les moniteurs.

Les tenugui ont également de la personnalité. Kamawanu explique qu'en raison du processus de teinture, en particulier la teinture des mains, il n'y a pas deux tenugui identiques. Les teintures naturelles peuvent différer par leur couleur et leur force, ce qui donne des résultats différents. Le temps, la température et l'humidité ont également une incidence sur le processus de teinture.

L'utilisation affecte également le tenugui. Ccontrairement aux autres tissus qui se dégradent avec l'usage, le tenugui s'améliore en fait. L'utilisation répétée adoucit le tissu, le rendant plus confortable contre la peau. En vieillissant, le tenugui s'efface et se froisse, reflétant ainsi son histoire et le caractère de sa fonction. Par conséquent, aucun tenugui n'est identique à un autre.

Les tenugui sont populaires auprès des éco-communautés. Gotokyo.com décrit le tenugui comme "un outil de vie pratique et écologique basé sur la culture traditionnelle japonaise". Comme ils sont réutilisables et biodégradables, les tenugui ont un faible impact sur l'environnement. En tant que tels, les tenugui sont parfaits pour les sociétés actuelles soucieuses de l'environnement, en particulier au Japon, où la philosophie du mottainai ou "waste-not" a donné aux articles réutilisables un prestige supplémentaire.

Mon aspect préféré des tenugui est celui que mes amis apprécient également : ils font de superbes omiyages ou souvenirs. Légers, faciles à transporter et distinctement japonais, les tenugui sont le cadeau parfait du Japon. Les tissus locaux commémorent des images célèbres. Par exemple, le tenugui de Nara peut représenter un cerf. L'un de ceux que j'ai achetés à Ehime a un mikan, ou mandarinier. Mon tenugui Tokushima bleu célèbre l'héritage de la région en matière de teinture à l'indigo. Le Musée international du manga de Kyoto vend même des tenugui commémorant les séries de manga anciennes du Japon.

Véritable témoignage de l'intemporalité du tenugui, le tissu connaît aujourd'hui un regain de popularité.

Fabriquer un masque (COVID-19) avec un Tenugui

Avez vous déjà pensé à faire un masque à partir d'une serviette pour s'essuyer les mains ? Les tenugui ont été un élément indispensable dans la vie quotidienne de la classe ouvrière au Japon. Ils se déclinent en un éventail de motifs magnifiques et variés, leurs charmes jouissant d'une popularité renouvelée.

Voyons comment fabriquer un "masque tenugui" :

Matériaux

  • 1 tenugui
  • 2 bandes élastiques plates de 30 cm (connues sous le nom de 平ゴム en japonais. Si vous n'en avez pas, vous pouvez aussi utiliser des elastiques pour cheveux)

Instructions

  1. Déposez l'essuie-mains à l'horizontale devant vous et pliez-le en deux. (Vous pouvez également la couper en deux)
  2. Pliez du haut et du bas vers le centre du tissu.
  3. Saisissez le centre du tissu et pliez-le vers le haut deux fois en faisant un petit pli.
  4. Faites des anneaux avec les élastiques et passez les extrémités du tissu à travers, puis plier de la gauche et de la droite au niveau des bandes élastiques vers le centre du tissu. 

Tenez, une vidéo vaudra mille mots :


Comment porter un Tenugui en bandana ?

  1. Donc la première chose que nous allons faire est de saisir le tenugui à chaque extrémité dans les coins supérieurs, puis nous allons le soulever jusqu'à notre visage
  2. Nous allons mordre ou pincer le tenugui avec les lèvres au milieu du bord inférieur.
  3. Maintenant, nous étalons le tenugui sur le haut de notre tête, notre front et notre visage et nous enroulons les coins à l'arrière de notre tête
  4. C'est une partie vraiment importante ici, nous croisons les deux coins à peu près à mi-chemin sur l'arrière de votre tête, il faut bien serrer.
  5. Puis rabattre les coins à l'avant de votre tête au nivau du front/haut des oreilles.
  6. Maintenant, c'est une partie vraiment importante pour tirer cette partie du tenugui vers le haut et faire une sorte de chapeau pointu.
  7. Les côtés que vous teniez au niveau de votre front, nous allons en faire un nœud sur votre front.
  8. Applatissez le chapeau pointu sur votre tête, puis tirez le bout de tissu que vous aviez dans la bouche vers le haut de manière à recouvrir tout le tissu sur votre tête et maintenir le tout en place.
  9. S'il y a des morceaux de tissu qui pendent, nous allons les camoufler en les glissant en dessous.
  10. Vérifiez bien d'avoir les oreilles couvertes et un rembourrage sur le front.

Le cours de Kendo peut commencer !


Où acheter un Tenugui ?

Vous pouvez facilement vous procurer un tenugui dans de nombreux magasins d'artisanat et de cadeaux au Japon, ainsi que dans des points de vente de souvenirs plus traditionnels. Cependant, si vous êtes à la recherche de quelque chose d'un peu spécial ou d'un peu unique, n'oubliez pas de découvrir chez Mon Kimono, notre magnifique collection de Tenugui. Nous produisons d'innombrables dessins et motifs tenugui différents. Vous y trouverez de tout, des dessins fantaisistes et de bon augure, des représentations du Japon à travers les quatre saisons, aux chefs-d'œuvre d'estampes ukiyo-e.

Nos tenugui sont constitués de deux types de tissus en coton, le Niioka et le Shinwakamatsu, qui diffèrent par le nombre de fils. Le tissu Niioka a un nombre de fils plus élevé, ce qui le rend plus fin et plus doux au toucher que le tissu Shinwakamatsu. Cependant, tous les tenugui Rienzome s'assouplissent avec une utilisation continue et les tenugui Niioka et Shinwakamatsu sont tous deux le résultat de la méthode traditionnelle de teinture chusen dans laquelle le même motif apparaît sur les deux faces d'un tissu. 

Le Tenugui dans une multitude de couleurs et de motifs

Designs classiques

Mame-shibori (motif de haricot): Petits pois sur fond blanc. Les pois peuvent être de différentes couleurs, y compris le noir, le bleu ou le rouge. C'est le design le plus classique.

Asa no ha (feuilles de chanvre): Le nom a été donné parce que le motif géométrique ressemble à des feuilles de chanvre.

Seikaiha (vague bleue de l'océan): Un dessin au motif d'une vague océanique qui vous donne une sensation de fraîcheur.

Nouveaux designs

Komori (chauves-souris): Tenugui unique conçu sur le motif des chauves-souris.

Kaga-yasai (légumes): Tenugui conçu sur le motif des légumes produits dans la région de Kaga

Kyoryu (dinosaures): Un tenugui original vendu au musée des dinosaures de la préfecture de Fukui

Nippon (Japon): Un motif exprimant la culture japonaise à travers des images de sushis, de fleurs de cerisier ou d'autres objets

Fuji-san (Mt. Fuji): Tenugui conçu sur le motif du Mt Fuji, qui a été reconnu comme un site du patrimoine mondial

Les différents usages du Tenugui

Le tenugui peut être utilisé de différentes manières ; en voici quelques exemples :

1. Pour essuyer

A utiliser à la place d'une serviette ou d'un mouchoir.

2. Pour emballer

A utiliser pour emballer des bouteilles en plastique ou des cadeaux.

3. Pour couvrir la tête

Portez-les autour de la tête plutôt qu'un bandana ou un bandeau.

4. Porté autour du cou

A porter autour du cou au lieu d'un foulard.

5. Comme tapis

A utiliser à la place d'un set de table.

6. Pour décorer

Encadrez et exposez comme un tableau ou un textile.

Outre les utilisations ci-dessus, les tenugui peuvent être utilisés de bien d'autres façons, notamment comme masque ou comme passoire. Trouvez votre propre façon unique d'utiliser le tenugui !