Uniforme scolaire japonais

Acheter un uniforme scolaire japonais

Lorsque vous étiez étudiant, vous deviez porter des uniformes à l'école ? La plupart des écoles au Japon obligent leurs élèves à en porter un ! Les uniformes scolaires japonais, appelés seifuku (制服), ont été introduits dans les écoles privées et publiques japonaises à la fin du 19e siècle. Traditionnellement, l'uniforme pour les garçons est un uniforme de style militaire et pour les filles une tenue de marin, mais les uniformes d'école catholique de style occidental sont également très courants. En plus de suivre le code vestimentaire, les élèves ne sont généralement pas censés avoir de maquillage, de piercings, de coiffures extravagantes ou de couleurs de cheveux non naturelles. C'est un look très nette et naturel, et c'est devenu un symbole emblématique de la jeunesse et de la culture japonaise !

Origine de l'uniforme scolaire japonais

Les uniformes scolaires japonais ont vu le jour à l'époque Meiji, lorsque l'empereur Meiji a ouvert le Japon à un certain nombre de pays occidentaux pour le commerce et les affaires. Avant cela, les élèves japonais ne portaient que des vêtements formels traditionnels, car les élèves de cette époque étaient généralement issus de familles relativement riches. Les filles portaient le kimono et les garçons le hakama.

Vers la fin de l'ère Meiji et le début de l'ère Taisho, la culture japonaise a commencé à se mélanger avec la culture occidentale en raison de l'influence récente des pays étrangers. Ce mélange a pris de nombreuses formes et a donné naissance à une nouvelle variété de produits, de technologies, de modes, de sous-cultures et de modes de vie. L'une des influences les plus notables a été la transformation des uniformes scolaires japonais.

Les garçons ont commencé à porter un uniforme appelé gakuran. Il était composé d'un chapeau, d'un haut noir à col montant, de cinq boutons dorés et d'un pantalon noir à coupe droite. C'est en fait le même uniforme que les garçons continuent à porter aujourd'hui, mais à l'époque où il a été introduit pour la première fois, à l'époque du Taisho, les garçons japonais le portaient avec des geta (sandales à plateforme en bois) aux pieds.

Quant aux écolières japonaises, elles ont commencé à porter des hakamas colorés qui étaient différents des vêtements pour hommes, car ils étaient spécialement conçus pour les femmes. Les filles les portaient avec des bottes en cuir et un nœud noué dans les cheveux, et ce style d'uniforme scolaire est devenu incroyablement populaire parmi les écolières pendant l'ère Taisho. Contrairement aux uniformes des garçons, qui continuent à utiliser le gakuran jusqu'à ce jour, les uniformes scolaires des filles ont subi un nombre incroyable de changements au fil des décennies et des tendances. Rapidement, les hakamas ont disparu et les uniformes militaires de la marine ont fait leur apparition, et sont en fait encore très courants de nos jours. Puis, la jupe à carreaux et les blazers à chaussettes hautes, influencés par l'école catholique, ont été le prochain mouvement à envahir les écoles du Japon.

L'unfirme scolaire japonais aujourd'hui

Quel que soit le type d'uniforme qu'une école donnée assigne à ses élèves, toutes les écoles ont une version estivale de l'uniforme, ainsi qu'une version hivernale. L'uniforme d'été est assez simple et léger, car les mois d'été au Japon sont connus pour être chauds et humides. Ils sont généralement composés d'une chemise blanche et d'un pantalon pour les garçons, et d'un chemisier et d'une jupe légère avec une cravate pour les filles. Les étudiants portent également un uniforme de sport décontracté pour les activités physiques et les pratiques de club. Les uniformes d'hiver sont moins décontractés et plus professionnels. Ils sont fabriqués dans des matériaux plus lourds et sont accompagnés de vestes blazer pour tenir les étudiants au chaud.

En fonction des exigences de l'établissement, les élèves varient leurs uniformes en fonction des saisons et de l'activité quotidienne. Certaines écoles réglementent également les coiffures, chaussures, piercings et cartables des élèves, mais ces normes sont devenues un peu plus souples à l'époque moderne et, dans certaines écoles, elles ne sont respectées que lors d'occasions spéciales, comme les cérémonies d'ouverture et de fermeture de l'école ou les photos de classe.

Il est normal que les uniformes soient portés hors de l'école, et vous verrez souvent des étudiants sortir en groupe le soir et le week-end encore en uniforme. Au Japon, bien que peu d'écoles élémentaires publiques imposent le port de l'uniforme pour les plus jeunes, de nombreuses écoles privées et publiques gérées par le gouvernement national appliquent encore cette règle.

Uniforme scolaire japonais pour fille

Quand vous pensez aux écolières japonaises, vous les imaginez probablement en uniforme de marin. Le seira fuku (セーラー服 ) est un style d'uniforme porté par les collégiennes, parfois par les lycéennes, et plus rarement encore par les élèves du primaire. Il fut pour la première fois introduit en tant qu'uniforme scolaire en 1920 à Heian Jogakuin (平安女学院) et en 1921 par la directrice de l'Université Jo Gakuin de Fukuoka (福岡女学院), Elizabeth Lee. Le modèle de marin s'inspirait de l'uniforme utilisé à l'époque par la Royal Navy britannique, qu'Elizabeth Lee avait vu de ses propres yeux lorsqu'elle avait participé à un échange scolaire au Royaume-Uni.

L'uniforme japonais est le plus souvent composé d'un chemisier à col marin et d'une jupe plissée. Comme nous l'avons mentionné, les uniformes changent légèrement en été et en hiver, donc selon la saison, la longueur des manches et le tissu sont ajustés en conséquence. Un ruban est noué sur le col du chemisier. Bien que le seira fuku suive généralement un design similaire, le col à ruban peut varier, ayant parfois à la place des cravates, des bolo ties, des foulards et des nœuds. Les couleurs les plus courantes sont le bleu marine, le blanc, le gris et le noir.

Les chaussures, chaussettes et autres accessoires sont parfois inclus dans l'uniforme réglementé de l'école. Les chaussettes sont généralement de couleur bleu marine ou blanche, et sont plutôt hautes. Les chaussures sont généralement des mocassins marron ou noirs.

Aujourd'hui, l'uniforme de marin est généralement associé aux écoles secondaires de premier cycle, car la majorité des écoles secondaires ont adapté les jupes à carreaux ou les blazers plus occidentaux.

Uniforme scolaire japonais pour garçon

Les garçons japonais dans la plupart des écoles publiques et privées au Japon portent également des uniformes uniques. L'uniforme le plus courant pour les garçons est, de loin, le gakuran (学ラン). Il se compose d'un top à épaulettes carrées avec un col montant, cinq boutons dorés et un pantalon noir à coupe droite.  La couleur de l'uniforme est normalement noire, mais certaines écoles utilisent le bleu marine.

Le gakuran est dérivé du Waffenrock, un uniforme militaire qui a été introduit en Prusse en 1842. Le terme gakuran est une combinaison de gaku (学) qui signifie "étude" ou "étudiant", et de ran (らん ou 蘭) qui signifie les Pays-Bas ou, historiquement au Japon, l'Occident en général. Par conséquent, gakuran se traduit littéralement par "étudiant occidental".

L'uniforme a un col haut qui se boutonne de haut en bas, et des pantalons à coupe droite qui sont portés avec une ceinture de couleur foncée. Pour ce qui est des chaussures, la plupart des garçons arborent des mocassins ou des baskets dans cet uniforme. Quelques écoles exigent que les élèves portent des épingles de col représentatives du rang de l'école et/ou de la classe. Traditionnellement, le gakuran était également porté avec un chapeau assorti (généralement noir), mais cette coutume est moins courante à l'époque moderne.

Les boutons, généralement dorés, sont habituellement décorés de l'emblème de l'école. Le deuxième bouton est celui qui est le plus proche du cœur, et il est courant qu'un garçon donne le deuxième bouton du haut de son uniforme à une femme dont il est amoureux, en guise de confession. Cette pratique a apparemment été rendue populaire par une scène dans un roman de Taijun Takeda.

La mode de l'uniforme scolaire japonais

Bien que ces uniformes de style seira fuku et gakuran soient encore assez courants aujourd'hui, de nombreuses écoles ont adopté des uniformes scolaires catholiques plus occidentaux. Ces uniformes se composent d'une chemise blanche, d'une cravate, d'un blazer avec l'écusson de l'école, d'un pantalon taillé pour les garçons et d'une jupe à carreaux avec des chaussettes hautes pour les filles.

De nos jours, plusieurs écoles sont connues pour leurs uniformes particuliers. Les uniformes scolaires des anciens élèves peuvent susciter la nostalgie et on les associe souvent à la jeunesse insouciante. Pour les élèves actuels, les uniformes sont parfois modifiés pour faire preuve d'individualisme. Les élèves peuvent essayer de créer leurs propres tendances en raccourcissant la jupe, en enlevant le ruban, en portant de petits patchs ou insignes sous le col, ou même en se maquillant subtilement. Cependant, ce n'est pas seulement une tendance actuelle car il y a toujours eu des jeunes qui ont cherché à exprimer un peu d'originalité en contournant les règles de l'uniforme scolaire.

Tout comme la mode traditionnelle, les uniformes scolaires des étudiants connaissent un large éventail de tendances qui évoluent avec le temps. Dans les années 1990, il était à la mode pour les lycéennes de porter des "chaussettes larges" très longues et amples, souvent associées à une jupe extrêmement courte. C'est à peu près à cette époque que les vêtements amples ont également connu un grand succès auprès des garçons, qui cherchaient à imiter les rappeurs américains en portant des chemises et des pantalons trop grands. De nos jours, la tendance est aux couleurs pastel et aux motifs ajustés qui créent un look plus simple et plus épuré pour les filles, qui cherchent à avoir une silhouette plus fine.  Les longues chaussettes noires représentent également une tendance actuelle parce quelles allongent les jambes et leur confèrent un aspect plus mince.

Mais en fait, dans le développement le plus moderne des uniformes scolaires japonais, de plus en plus de collèges et de lycées commencent à ne plus avoir besoin d'uniformes du tout. Dans ces cas, il est courant que les élèves portent des vêtements élégants qui suivent le code vestimentaire et ressemblent à un uniforme, mais qui permettent néanmoins une certaine liberté d'expression. Cependant, cette tendance est encore limitée à un petit nombre par rapport à l'ensemble de la population scolaire japonaise. Les uniformes japonais continuent de maintenir leur réputation et de recevoir une attention internationale, car même à ce jour, il existe des boutiques spécialisées dans les tenues scolaires élégantes qui sont populaires auprès des lycéennes ( et même des touristes étrangers).

Les uniformes scolaires japonais sont susceptibles de rester un symbole emblématique de la jeunesse et de la culture japonaise pour les années à venir.

Si vous êtes en échange scolaire dans une école japonaise ou que vous voulez vous essayer au cosplay, chez Mon Kimono, vous pourrez trouver un uniforme scolaire japonais de qualité. Nous faisons de notre mieux pour nous assurer que tous nos uniformes scolaires japonais soient les meilleurs que vous puissiez trouver en ligne. Nous offrons une grande sélection d'uniformes scolaires pour les cosplay ou pour différentes occasions au meilleur prix. Achetez-en dès aujourd'hui !